Incidences comportementales et physiologiques d'une obstruction nasale bilatérale chez le rat en développement

par Mathieu Gelhaye

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Marie Trabalon.

Soutenue en 2007

à Nancy 1 .


  • Résumé

    Ce mémoire de thèse s’intègre dans un programme de recherche sur les conséquences d’une obstruction nasale (ON) bilatérale chez le mammifère en développement. Afin de savoir si l’ON pouvait perturber le comportement exploratoire nécessaire à la dispersion des jeunes et provoquer un stress qui perturberait le développement de l’individu, une ON a été induite chez des rats de 8 jours (J8). Ses conséquences ont été examinées 24h après le traitement (J9), à la fin de la période d’obstruction (J15) et six jours après la réouverture des narines (J21). Nos résultats montrent que l’ON perturbe effectivement le comportement exploratoire des individus. Ainsi, l’orientation par rapport aux odeurs familières, les réactions face à la nouveauté et les performances dans une tâche d’apprentissage spatial sont altérées. L’ON diminue en outre la prise alimentaire et la croissance des individus. Les jeunes ON développent par ailleurs une respiration buccale chronique associée à une adaptation structurale des muscles oro-faciaux. Au niveau endocrinien, l’ON entraîne une hyper-corticostéronémie et un hypothyroïdisme. Ces modifications hormonales sont globalement plus marquées chez les femelles. Au niveau du système immunitaire, l’ON provoque une atrophie de la rate et du thymus à J15. L’atrophie du thymus se maintient jusqu’à J21 chez les femelles qui présentent, à cet âge, une diminution de la réponse proliférative des thymocytes. Pour le rat, l’obstruction nasale constitue donc une situation stressante multifactorielle. Ses conséquences sont plus marquées chez les femelles et pourraient éventuellement perdurer jusqu’à l’âge adulte.

  • Titre traduit

    Behavioural and physiological consequences of bilateral nasal obstruction on growing rats


  • Résumé

    This work is part of a research program dealing with the consequences of bilateral nasal obstruction (NO) during the postnatal development of mammals. Its aim was to test whether NO could alter the exploratory behaviour and induce a stress response, which could perturb the development of the individual. Therefore, a NO was induced in 8-day old rats (D8) and its effects were investigated 24h after the treatment (D9), at the end of the obstruction period (D15) and six days after the reopening of the nostrils (D21). The results showed that NO deteriorated the exploratory behaviour. The orientating abilities, the novelty-seeking behaviour and the performances in a spatial learning task were indeed altered. Besides, a decreased food intake associated with a growth deceleration was observed in NO animals. These disturbances were abrogated, even reversed, with the reopening of the nostrils. The modifications of respiratory behaviour generated an adaptative response of oro-facial muscles which presented, at D21, a profile in myosin heavy chains adapted to chronic oral breathing. In addition, NO involved a hypercorticosteronemy and a hypothyroidism at D9, D15 and D21. These hormonal modifications were more pronounced in females. Lastly, NO was associated with an atrophy of the spleen and the thymus at D15. The thymic atrophy was maintained until D21 in females, which showed, at this age, a decrease of thymocyte proliferative response. In rats, nasal obstruction can thus be considered like a multifactorial stressfull situation. Its impacts are more pronounced in females and could persist at the adulthood.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.