Écologie et rôle vecteur des stomoxes (Diptera : Muscidae) au Gabon

par Jacques François Mavoungou

Thèse de doctorat en Biologie des populations et écologie

Sous la direction de Gérard Duvallet.

Soutenue en 2007

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Les stomoxes sont des diptères hématophages qui représentent, pour l’homme et ses animaux domestiques, un fléau à la fois par leur nuisance directe (harcèlement et prédation sanguine), mais aussi par leur rôle de vecteur potentiel d’agents pathogènes. Ceux de la région afrotropicale demeurent encore mal connus. L’étude des peuplements, conduite dans huit localités du Gabon, a permis d’identifier sept taxa : Stomoxys calcitrans, S. N. Niger, S. N. Bilineatus, S. Omega, S. Inornatus, S. Transvittatus, et S. Xanthomelas. Un suivi des populations a été effectué pendant 13 mois à Makokou, le long d’un transect traversant trois milieux : forêt primaire, forêt secondaire et un milieu fortement anthropisé (village). Le résultat a montré l’influence majeure de chaque type de milieu sur le niveau d’abondance des stomoxes. Celui-ci est faible en forêt primaire et très élevé en forêt secondaire et milieu anthropisé. L’espèce S. Xanthomelas est caractéristique des zones forestières tandis que l’espèce S. N. Bilineatus est fortement localisée dans les zones de savane. A part S. Omega, qui est une espèce crépusculaire, les autres espèces ont une activité diurne. Les tranches horaires d’activité des différentes espèces varient en fonction du milieu. En forêt primaire elles présentent une activité unimodale tandis que dans les deux autres milieux elles ont une activité bimodale. Les stomoxes prennent leurs repas de sang sur divers hôtes vertébrés de la faune sauvage, domestique et même sur l’homme. L’espèce S. Transvittatus est ubiquiste, et prélève majoritairement ses repas sur les Céphalophes (Cephalophus spp) tandis que S. Xanthomelas se nourrit sur les singes (Cercopithecus spp).

  • Titre traduit

    Ecology and vector role of stomoxyine files (Diptera : Muscidae) in Gabon


  • Résumé

    Stomoxyine flies are hematophagous and represent, for man and his domestic animals, a plague by their direct harmful effect (harassing and blood predation), and they can be at the same time potential vectors of pathogenic agents. Those of the afrotropical region remain still badly known. The study of populations trapped in eight localities from Gabon made possible to identify seven species: Stomoxys calcitrans, S. N. Niger, S. N bilineatus, S. Omega, S. Inornatus, S. Transvittatus, and S. Xanthomelas. Population survey was carried out for 13 months in Makokou, along a transect crossing three environments: primary forest, secondary forest and a strongly anthropized area (a village). Results showed the major influence of each type of environment on the abundance of flies. The abundance was low in primary forest and very high in secondary forest and anthropized medium The S. Xanthomelas species is characteristic of the forest area while the S. N bilineatus species is strongly localised in the savannah zones. Except S. Omega, which is a crepuscular species, other species have a diurnal activity. The daily activity of the various species varies according to the environment. In primary forest they present a unimodal activity while in the two other media they have a bimodal activity. The stomoxyine flies take their bloodmeals on various vertebrate hosts of wild or domestic fauna, and sometimes on the man. The S. Transvittatus species is ubiquist, and mainly takes his bloodmeals on duikers (Cephalophus spp) while S. Xanthomelas prefers monkeys (Cercopithecus spp. ).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (136 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 121-136

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2007.MON-75
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.