Les vivants à l'épreuve du deuil : Discours théoriques et écrits de circonstance en Angleterre, c. 1550-1640

par Ana Paula Barros

Thèse de doctorat en Études du monde anglophone

Sous la direction de Luc Borot.

Soutenue en 2007

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Cette thèse examine les discours du deuil véhiculés par l’écrit imprimé dans l’Angleterre de la première modernité. À partir d’un corpus constitué de discours normatifs et d’écrits de circonstance, on s’est efforcé de décrire et d’expliquer les systèmes de représentation les plus répandus. Parallèlement à la valorisation théologique de la sensibilité et de la passibilité, la mise en place d’un ethos dolent dans la poésie funèbre et l’effritement progressif des valeurs de la consolation antique et humaniste signalent des modifications profondes dans les modèles de comportement proposés aux affligés et aux consolateurs. Dans le contexte de la pénétration du protestantisme et de l’épanouissement d’une sensibilité baroque, les théologiens, les moralistes et les poètes insistent plus que jamais sur la signification éthique et sociale des manifestations de la tristesse et du deuil. La réaffirmation du lien d’amour et de fraternité entre les vivants et les morts n’est pas sans incidence sur les discours de la mémoire. Se réappropriant la théorie de l’éloge funèbre, les prédicateurs élaborent un idiome encomiastique protestant, où les formulaires rhétoriques et les doctrines théologiques sont au service d’une réécriture biographique qui vise à souligner la conformité de la vie du défunt avec le modèle de la sainteté protestante.

  • Titre traduit

    Facing grief in early England : theorical discourses and occasional literature, c. 1550-1640


  • Résumé

    This thesis explores the ideas about grief and mourning in early modern England. Focusing on a body of printed texts including both normative discourses and occasional writings, it aims at describing and explaining the most common and widespread cultural constructs. Parallel to the theological valuing of feeling and suffering, the increasing place of grief in the ethos of funeral poetry and the erosion of the values of classical and humanist consolation signal deep changes in the patterns of behaviour available to the bereaved and their consolers. In the context of the penetration of Protestantism and the emergence of a baroque culture, theologians, moralists and poets emphasize the ethical and social meaning of grief and sorrow. The reaffirmation of the relationship between the living and the dead, defined as a community of brotherhood and love, also influences the representations of memory. As preachers rediscover and redefine the theory of funeral praise, they rely on both rhetorical patterns and theological doctrines to rewrite the lives of the deceased, which are made to conform to the Protestant ideal of godliness.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (600 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 523-576, notes bibliographiques. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2007.MON-70
  • Bibliothèque : Faculté de théologie protestante. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TT 2007.62159

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2007MON30070
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.