"Tristam Shandy" illustré de 1760 à 1817 : réflexion et déflexion entre l'espace graphique et l'espace textuel

par Brigitte Friant-Kessler

Thèse de doctorat en Langue et cultures des sociétés anglophones

Sous la direction de Elisabeth Soulier-Détis.

Soutenue en 2007

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Tristram Shandy de Laurence Sterne (1713-1768) reste un texte déroutant et original, plus de deux siècles après la mort de son auteur. Cette thèse s’attache à analyser les points de contact possibles entre le texte de Sterne et les gravures qui furent publiées et insérées dans des éditions entre 1760 et 1817. L’illustration puise à la source du texte tout en reflétant l’esthétique des divers artistes. Les gravures dans les éditions illustrées sont également le témoignage de changements dans la culture de l’imprimé et de l’histoire du livre durant les deux dernières décennies du XVIIIe siècle. Une première partie s’articule sur la circularité entre le texte et l’image. L’analyse met au jour des mécanismes de migration et de porosité entre les deux media. La seconde partie s’attache à déterminer les différentes formes que peut revêtir la notion de variabilité. La réflexion et déflexion entre le texte et l’image sont au cœur de cette étude, mais les images et le texte de Sterne sont aussi appréhendés comme le lieu d’une tension, celle qui caractérise l’irréductibilité des deux media. C’est ce qui fait l’objet de l’étude dans la troisième partie. L’étude vise à mieux cerner les jeux et les enjeux qui sous-tendent l’illustration d’un texte aussi foisonnant que Tristram Shandy.

  • Titre traduit

    "Tristam Shandy" illustrated from 1760 to 1817 : reflection and deflection between graphic ans textual space


  • Résumé

    Laurence Sterne’s Tristram Shandy remains an oddity, well over two hundred years after the author’s death. This thesis explores the relationship between the text and a corpus of illustrations to Tristram Shandy from 1760 to 1817. Illustrations that are offsprings of Sterne’s text are also rooted in each artist’s aesthetic response. Those images are moreover closely related to the book trade and changes in print culture in the last decades of the eighteenth century. The first part deals with the impact of illustrations, namely how those images migrate from a model to imitations and new creations. A fundamental pattern of circularity is established between the verbal and the visual to see how the images bear traces of text in a variety of ways. The analysis in the second part draws on the notion of variability, whether in format of the book or within the narrative. This thesis argues that prints which accompany the text deflect the reader’s interpretation and reception. Furthermore, there is a mutually mirroring effect on both the text and the images. Although a kind of perfect harmony between the two medium may seem appealing, text and image do not dovetail. The argument aims at pinpointing paradoxical features of that relationship, more so when it comes to illustrating a text as zany and fluctuating as Tristram Shandy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (546, 112 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 466-521, notes bibliographiques. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2007.MON-59
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.