L' "Europe centrale" des français : vie et mort d'un concept géopolitique, 1803-2003 : approches heuristique et épistémologique pour une méthode d'analyse d'un espace-temps au regard d'une culture

par Anik Deschamps-Le Bugle

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Charles-Olivier Carbonell.

Soutenue en 2007

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    L’ « Europe centrale » des Français, vie et mort d’un concept géopolitique, espace-temps au regard d’une culture, est étudiée de 1803, année de la première occurrence de l’expression, à 2003. Perçue comme un concept géopolitique, qui a perdu toute raison d’être au temps de la bipolarité politique du continent, l’ « Europe centrale » ne semble plus avoir sa place dans le contexte de recomposition territoriale de l’Europe d’aujourd’hui. Afin de percevoir les regards des Français sur cet espace-temps deux registres sont analysés : les représentations cartographiques de « l’Europe centrale » et tout ce qui est d’ordre conceptuel explicité et employé dans les documents écrits. Pour faire face aux données disparates, synonyme de variations spatiales difficilement comparables en l’état, l’étude s’appuie sur une méthode d’analyse, alliant quantitatif et qualitatif, élaborée spécifiquement pour traiter l’espace-temps « Europe centrale », transposable à tout autre espace-temps.

  • Titre traduit

    ˜The œFrench's "central Europe", the life and death of a geopolitical concept, 1803-2003


  • Résumé

    The French’s « Central Europe », the life and death of a geopolitical concept, a space-time as perceived by a specific culture is the subject-matter of the study, starting in 1803, when the phrase was coined, to 2003. Considered as a geopolitical concept devoid of relevance when the continent was politically bipolar, « Central Europe », seems to have lost its pertinence in the present background of Europe’s territorial recombining. In order to define the French vision of such a space-time, two types of sources are analysed: cartographers’ representations of «Central Europe» and conceptual developments in written documents. To tackle such heterogeneous data, including spatial divergences hardly comparable as they stand, the study relies on an quantitative and qualitative analytical approach, which, although it has been devised for dealing which the «Central Europe» space-time, can be transposed to any other space-time.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (940 p., 94 f., 208 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 788-920.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2007.MON-57
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.