L'ancrage tlemcénien de l'œuvre de Mohammed Dib

par Sabiha Benkelfat-Benmansour

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Paul Siblot.

Soutenue en 2007

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Résolument moderne et inscrite dans une démarche universaliste, l’œuvre de l’écrivain algérien Mohammed Dib est aussi fortement ancrée dans le contexte culturel qui l’a vue naître. Ville natale de l’écrivain et son « premier lieu d’écriture », la vieille cité au riche passé, fut pour sa sensibilité le lieu de la découverte du monde, sa première grille de lecture du monde et la base des élaborations littéraires ultérieures. Déterminé par cet héritage, Dib inscrit à son tour l’intellectualité tlemcénienne dans « la langue de l’Autre » et au cœur de son écriture. Sous la dynamique d’une actualité, c’est toute « une manière d’être » qui laisse affleurer ses marques. Exemplifiée par des textes extraits autant des premières œuvres que de celles qui suivront, l’analyse conduite sur cette omniprésence, manifeste ou sous jacente , porte sur les relations du discours dibien avec ce contexte et avec les discours qui l’environnent et s’attache surtout aux formes dans lesquelles se réalise cet enracinement dans l’épaisseur historique, sociale et culturelle. Elle s’arrête également aux rapports à l’altérité, perçue comme une strate nouvelle dans la pluralité d’un déjà là, vécue et assumée par l’auteur comme un enrichissement et une ouverture nouvelle à la vie. L’étude montre que si Tlemcen est dans la quête que Dib poursuit d’une vérité essentielle du monde le repère auquel il ne cesse de revenir, ce point est fuyant, toujours déplacé, épousant les contours de la quête pour en devenir une expression métaphorique Tlemcen, marque identitaire mais aussi lieu d’observation et d’affirmation de valeurs générales confère à ce discours éminemment tlemcénien une portée universaliste.

  • Titre traduit

    ˜The œTlemcenian Embeding in Dib's Works


  • Résumé

    Definitely modern and part of a universalistic orientation, the work of art of the Algerian novelist Mohammed DIB is deeply rooted in its cultural context. Tlemcen, his native town of a rich sociocultural past, and “his first space of writing”, had been his first characterized area of inspiration to his reading to the world and the basis of his sensibility and his literary creative production. Determined by this heritage, Dib, in his turn, marked this notion of Tlemcenian intellectuality through “the other’ language”. It is an all “way of being”, deeply felt in his writings that let superficially touch the writer’s impact of a dynamic existing fact. Exemplified through different piece of writings, either from these first works of art or those which will come, the analysis, undergone through that implicit or explicit omnipresence, refers to the Dibien discourse relationship with those varieties which surround him and mainly related to those forms pictorizing this spirit of his historical and sociocultural background. Considering as well as the relationship with alterity, this analysis is perceived a new layer of multiplicity of “un déjà là” lived and assumed by the novelist as new window to life. This study shows that if Tlemcen in Dib’s search, pursuing an essential truth of the world and as a landmark always to which he refers back, is an escaped point, usually displaced, turns to be a metaphorical expression. Tlemcen, an ethnic identity marker, but also a place of observation and affirmation of general values brings to that Tlemcenian discourse a universalistic trend.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (510 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 502-511

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2007.MON-12
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.