Génétique des barrières semi-perméables au flux génique dans la zone d’hybridation des moules Mytilus edulis et M. Galloprovincialis

par Matthieu Faure

Thèse de doctorat en Biologie des populations et écologie

Sous la direction de François Bonhomme et de Nicolas Bierne.

Soutenue en 2007

à Montpellier 2 .


  • Résumé

    L'impact de régimes de sélection contrastés sur différentes régions du génome résulte en une variabilité forte de l'introgression au travers des zones d'hybridation: les gènes impliqués dans l'isolement des espèces vont tendre a verrouiller les génomes et les locus neutres ou sous sélection positives vont tendre a homogénéiser ceux-ci. Cette étude a pour but de prendre en compte cette variabilité en étudiant l'histoire de 5 locus dans la zone d'hybridation mosaïque entre les moules Mytilus edulis et M. Galloprovincialis. L'étude du polymorphisme de séquences ADN a permis, (i) de montrer l'existence d'une longue période de divergence encore visible malgré les échanges génétiques et la recombinaison, (ii) de mettre en évidence que le polymorphisme partagé par les espèces était dû à l'introgression et que celle-ci pouvait être forte pour certains locus et (iii) d'identifier la signature de différents types de sélection et leurs effets sur la différenciation entre populations

  • Titre traduit

    Genetics of semi-permeable barriers to gene flow in the mosaic hybrid zone between Mytilus edulis et M. Galloprovincialis


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (130 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 119-128. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 2007.MON-225
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.