Implication des processus de timing événementiels et émergents dans la gestion des aspects temporels du mouvement

par Loïc Lemoine

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Didier Delignières.


  • Résumé

    Deux modes de contrôle des aspects temporels du mouvement co-existent dans la motricité : un mode événementiel et un mode émergent. Ce travail a contribué à déterminer les conditions favorisant l'exploitation de ces deux processus, débouchant sur la mise en évidence de l'importance des représentations et des capacités de contrôle du mouvement des sujets dans la détermination du processus exploité. De plus, le mode émergent s'avère être plus efficient que le mode événementiel, se traduisant par une efficacité identique pour un coût attentionnel moindre. Ce résultat corrobore la dichotomie central/pe��riphérique avancée dans la littérature, et fait émerger une nouvelle voie épistémologique de la compréhension de la motricité humaine. Ce travail repose sur la distinction entre les deux processus de timing, qui n'a pu être mis en évidence que par le développement d'une méthode permettant d'établir l'exploitation des processus : la Detrended Windowed (Lag One) Autocorrelation.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (162 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 143-155

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TX 2007.MON-2
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TX 2007.MON-2
  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TX 2007.MON-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.