Recherche et caractérisation de nouveaux inhibiteurs de la transcription procaryote

par Maxime Gualtieri

Thèse de doctorat en Chimie et biologie de la santé. Microbiologie

Sous la direction de Jean-Paul Léonetti.


  • Résumé

    Il existe actuellement un besoin urgent de nouvelles classes d'antibiotiques. Pour répondre à cette attente, nous nous sommes intéressés à une enzyme clé, essentielle à la croissance bactérienne : l'ARN polymérase. L'objectif de ce travail a donc été de chercher et de caractériser des inhibiteurs de la transcription procaryote. Une première approche a été de cribler une banque de molécules synthétiques sur un test d'intéraction core/α70 de l'ANRP. Une famille d'inhibiteurs a été découverte (SB). Nous avons évalué et comparé leurs activtés sur des biofilms formés par S. Epidermidis à celles d'autres antibiotiques. Nous avons par la suite localisé sur l'ANRP, le site de mutation conférant à Bacillus subtilis une résistance à un inhibiteur transcriptionnel connu : la lipiarmycine. Enfin, nous avons initié la construction d'une banque de produit naturels. Un antibactérien non inhibiteur de la transcription a été caractérisé : la margaucine.

  • Titre traduit

    Research and characterization of prokaryotic transcription inhibitors


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (190 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 166-190

Où se trouve cette thèse ?