Rôles du MC1R et de l'alpha-MSH dans les réponses kératinocytaires au rayonnement ultraviolet

par Geneviève Garcin

Thèse de doctorat en Sciences du médicament

Sous la direction de Laurent Meunier.


  • Résumé

    Le rayonnement ultraviolet (UV) provoque des réactions inflammatoires, d'immunosuppressions et des mutations au niveau des cellules de la peau. Ces modifications biologiques participent au développement des cancers cutanés. La pigmentation cutanée est l'un des moyens de protection contre les effets délétères des UV. Chez les mammifères, plus d'une centaine de gènes impliqués dans la pigmentation ont étés identifiés, dont le MC1R qui joue un rôle majeur dans sa régulation. Ce gène code pour un récepteur à sept domaines transmembranaires couplés aux protéines Gs, le re��cepteur aux mélanocortines de type I (MC1R). Dans la peau humaine normale le MC1R est exprimé dans les mélanocytes et plus faiblement dans les kératinocytes et les fibroblastes. Son expression est inductible par les UV, de même que l'expression de son ligand endogène, l'hormone α de stimulation des mélanocytes (α-MSH). La liaison de l'α-MSH au MC1R permet, via une augmentation intracellulaire d'AMPc, la synthèse des mélanines responsables de la pigmentation cutanée et essentielles à la photoprotection. Outre son rôle dans la mélanogenèse, l'α-MSH est également largement impliquée dans les processus inflammatoires. Ce travail de thèse porte sur les rôles de l'α-MSH et du MC1R dans les réponses kératinocytaires au rayonnement UV. Nous nous sommes plus particulièrement intéressés aux implications de l'α-MSH et du MC1R dans l'apoptose induite par les UV, les dommages à l'ADN et l'expression de cytokines pro-inflammatoires. Nous avons montré dans des cellules humaines de kératinocytes (HaCaT) que l'α-MSH ne modifie pas l'apoptose induite par les UVB. Nous avons également mis en évidence que l'expression du MC1R dans les cellules HaCaT et la stimulation par l'α-MSH ne modifient ni la formation ni la réparation des lésions formées dans l'ADN suite à l'exposition aux UVB. En revanche, nous avons mis en évidence que, à elle seule l'expression du MC1R dans les cellules HaCaT réprime fortement l'expression du TNF-α ("Tumor necrosis factor α") induite par les UVB. La stimulation par l'α-MSH renforce cette inhibition. Des résultats similaires sont obtenus après traitement de cellules n'exprimant pas de MC1R fonctionnel avec un activateur de l'adénylate cyclase. Ceci suggère que l'inhibition de l'expression du TNF-α est le résultat de l'activation de voies de signalisation APMc dépendantes. Le facteur de transcription NFkB est activé par le TNF-α et participe au contrôle transcriptionnel du TNF-α. L'induction du NFkB en réponse au TNF-α par l'α-MSH peut provoquer une diminution de l'activité transcriptionnellede NFkB.

  • Titre traduit

    Functions of MC1R and alpha-MSH in responses of keratinocytes to UV radiations


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (182 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie en note de bas de page

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Pharmacie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TP 2007.MON-10
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7441
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.