Contribution archéozoologique à la connaissance de la fonction des grands sites de terrasse du Chasséen récent (début du 4e millénaire avant J. -C. ) de la moyenne vallée du Rhone, dans leur contexte de Méditerranée Nord-occidentale

par Stéphanie Bréhard

Thèse de doctorat en Archéozoologie

Sous la direction de Jean-Denis Vigne.

Le président du jury était Jean Vaquer.

Le jury était composé de Alain Beeching, Daniel Helmer, Anne Tresset, Alasdair W. R. Whittle.

Les rapporteurs étaient Didier Binder, Jörg Schibler.


  • Résumé

    L'objectif de ce travail était de contribuer à la compréhension de la fonction des grands établissements de terrasse (les Moulins à Saint Paul-Trois-Château, la Roberte à Chateauneuf-du-Rhône, le gournier à Montélimar) pour les sociétés chasséennes rhodaniennes du début du 4e millénnaire avant J. -C. Pour ce faire, nous avons cherché, pour la première fois sur ce type de site, à mettre en jeu un grand nombre de marqueurs archéozoologiques, afin d'obtenir une image fine des pratiques et des activités de subsistance qu'ils accueillaient et de leur rôle dans le système pastoral chasséen. Cette approche a été complétée par une recension des données archéozoologiques disponibles pour les sites de plein air du Néolithique ancien et moyen de Méditerranée nord-occidentale ainsi que des hypothèses quand à leur fonction. Cette approche nous a permis en premier lieu de renouveler l'image archéozoologique du Chasséen méridional. Nous avons d'autre part montré que le système pastoral rhodanien s'appuyait, au Chassén récent sur différents types de sites, aux fonctionalités distinctes et complémentaires, dont les grottes, les grands établissements étudiés mais également d'autres sites, actuellement inconnus du point de vue archéolozoologique. Cette approche a également permis de renforcer l'hypothèse selon laquelle les sites de terrasse rhodaniens ont joué le rôle de place centrale du territoire où convergeaient différents groupes chasséens. Les pratiques pastorales mises en évidence sur ces grands sites semblent par ailleurs refléter des lieux de vie temporaires, suggérant une mobilités des sociétés rhodaniennes au Chasséen récent. L'extrême variabilité des pratiques impliquant les animaux indique en outre que les trois sites abritaient différentes activités, économiques, symboliques et sociales ; la dimension funéraire ne semble être, à la lumière de nos résultats, qu'une simple composante de leur utilisation. Certaines pratiques inhabituelles apparaissaient inédites dans le Néolithique ancien et moyen d'Europe du Sud-ouest : repas collectifs récurrents impliquant la consommation de viande de chiens, façonnage et dépôt d'Europe du sud-ouest : repas collectifs récurrents impliquant la consommation de viande de chien, façonnage et dépôt d’astragales de bovins, abrasion d’incisives de bovins.

  • Titre traduit

    An Archaeozoological contribution to a better definition of the function of the large open air sites from the late Chasséen of the Rhône valley (beginning of 4 th millennium BC), in the north-western Mediterranean context


  • Résumé

    The objective of this study was to contribute to a better definition of the function of the large open air sites (Les Moulins at Saint-Paul-Trois-Châteaux, la Roberte at Châteauneuf-du-Rhône, Le Gournier at Montélimar) of the Rhône Chassean societies in the beginning of the 4th millennium BC. For the very first time for this type of site, a large number of archaeozoological tools were combined in order to describe the practices and subsistence activities that were taking place at the sites and to define their exact function in the Chassean pastoral system. This approach was completed by a critical analysis of the archaezoological data available for the open air sites of the early and middle Neolithic of the north-western Mediterranean area in relation to their hypothetical function. First, this approach led to a new archaezoological picture of the southern Chasséen. It was also shown that during the late Chasséen the Rhône pastoral system was organised over a web of sites of different kind and with distinct and complementary functions, including caves, the studies large open air settlements but also other sites currently not identified from the archaeozoological. This multimethodological approach confirmed the hypothesis according to which the Rhône large open air sites played the role of central place in the territory, where were converging different Chassean communitites. Moreover, the pastoral practices highlighted in these large sites reflected temporary settlements, suggesting mobility of the late Chassean societies. The extreme diversity of practices involving relationship between men and animals indicates that both economical, symbolical and social activities were taking place at these sites ; from the archaezoological data, the funerary function of the sites seems to be no more than one component of the occupation. Some unusual practices were described for the first time in south –western Europe for early and middle Neolithic, including the deposit of worked bovine talus, collective meals involving dogs consumption and the artificial wear of faunal remains (bovine incisors).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (423 -247 p. )
  • Annexes : Bibliogr. p. [377]-423, vol.1. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2007 -- 30 -- 1
  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2007 -- 30 -- 2
  • Bibliothèque :
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH. 484 A (1)
  • Bibliothèque :
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH. 484 A (2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.