La systématique des bythinelles revisitée : apport des outils moléculaires et morphométriques à la délimitation des espèces du genre Bythinella Moquin-Tandon, 1856 : Mollusca, Caenogastropoda, Amnicolidae

par Jean-Michel Bichain

Thèse de doctorat en Systématique évolutive

Sous la direction de Philippe Bouchet.

Le président du jury était Régine Vignes-Lebbe.

Le jury était composé de Marie-Catherine Boisselier, Louis Deharveng.

Les rapporteurs étaient Philippe Jarne, Thierry Backeljau.


  • Résumé

    Afin d’éclaircir l’alpha-taxonomie du genre Bythinella, plusieurs approches, moléculaires et morphométriques ont été conduites ainsi que l’application de critères de délimitation dérivés d’un cadre théorique de concept unifié de l’espèce. Ces analyses ont mis en évidence la présence de lignées attribuables au rang d’espèce. Nos résultats ont bouleversé notre regard sur le groupe. Alors que la taxonomie traditionnelle reconnaissait le moindre morphe local comme bonne espèce, nous montrons que même les caractères conchyliologiques les moins discutés ne reflètent pas les limites réelles entre espèces. Les analyses morphométriques ont révélé que ces entités évolutives ont fixé des caractères conchyliologiques comme la forme globale de la coquille. Cependant ces différences interspécifiques semblent en partie biaisées par la variabilité intraspécifique. Nos résultats permettent de donner les premiers outils diagnostiques, moléculaires et morphométriques, pour identifier ces différents taxons nominaux.

  • Titre traduit

    Contibutions of the molecular and morphometric tools to the species delimitations within the genus Bythinella Moquin-Tandon, 1856 : Mollusca, Caenogastropoda, Amnicolidae


  • Résumé

    In order to clarify the alpha-taxonomy of the genus Bythinella, we performed several molecular and morphometric methods and applied delimitation criteria derived from an unified species concept framework. Our results challenge the knowledge of the group. Whereas traditional taxonomy recognized all morphs as good species, we showed that even the least discussed shell characters do not reflect true species boundaries. Thus it seems that traditional alpha-taxonomy led to an overestimation in epigean habitats and to an underestimation of the genus alpha-diversity in underground habitats. Morphometric analyses revealed that these evolutionary lineages fixed morphological characters such as the global shell shape. But, inter-specific differences are partly biased by intra-specific variability. Our results allow to give the first diagnostic tools, molecular and morphometric, to identify these different nominal taxa.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (257 p.)
  • Annexes : Réf. bibliogr. dans les articles 1 à 5. Bibliogr. p. 243-257

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire Sciences - Sport (Besançon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 594 BIC
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2008 -- 06
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque d'ichtyologie.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : SSM-Th-2007-2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.