Une approche sociologique du travail associatif dans les quartiers dits sensibles : de l'expérience à l'expertise

par Sabrina Sinigaglia-Amadio

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Marc Leveratto.

Soutenue en 2007

à Metz .


  • Résumé

    La recherche consiste dans l'observation de l'action des travailleurs associatifs en quartiers dits sensibles. Elle vise à dégager les éléments de l'expertise qui assurent, en situation, la justesse et l'acceptabilité de l'action entreprise. Elle s'intéresse au processus de territorialisation du travail associatif, qui permet au secteur de revendiquer une position d'expert local. Des entretiens avec les personnes engagées sur le terrain sont utilisés pour identifier les situations caractéristiques du travail associatif et les enjeux des interactions locales avec les usagers. Ces entretiens sont le moyen de préciser des modes d'engagement des personnes (dévouement, militantisme, etc. ) et les orientations éthiques et politiques qu'elles revendiquent (pédagogie, etc. ). La thèse rend compte de la manière dont les travailleurs associatifs assument, tout en adoptant une attitude réflexive et critique à l'égard de leur action, une fonction de normalisation du territoire. Cette normalisation du territoire s'entend dans un double sens : 1) de contrôle social qui encadre les pratiques et comportements des individus (dimension de normativité) et 2) au sens de rendre ordinaire ces territoires stigmatisés, dimension qui repose alors sur la valorisation du positif de ces quartiers pour contrebalancer l'image dominante des quartiers populaires (dimension de normalité). La thèse montre comment le processus de professionnalisation enclenché par le secteur associatif des territoires dits sensibles a permis aux travailleurs associatifs de légitimer leur action et de valoriser de nouvelles compétences. Ils peuvent, ce faisant, accéder à une nouvelle forme de qualification, telle que l'ingénierie sociale

  • Titre traduit

    A sociological analysis of the work of non-profit organizations operating in French " sensitive neighbourhoods : a case study


  • Résumé

    AThis research deals with the observation of the role of French non-profit organization workers, employed or volunteers, operating in the so-called "sensitive neighbourhoods". It aims at identifying the different knowledge and skills which justified their expertise in situation and ensured its recognition by the authorities. A special attention is given to the territorialisation’s process which authorizes these workers to claim for a position of "community expert". Interviews with members are the means to identify the typical situations of the community work in an urban context and the ethical and technical stakes of the interactions with the inhabitants. Put in relation with recurrent professional debates, they help to precise the individual gestion of the personal commitment required by the action (vocation, gift, militancy, etc. ) and the different conceptions of the community service (care, training, empowerment, etc). The thesis shows how non-profit organisation workers act to contribute to the normalization of the urban area they are operating in. This normalization has two meanings : 1) to get a better self control of their individual behaviour by the inhabitants (a sense of normativity) and 2) to help a stigmatized urban area to win the image of a normal neighbourhood (an image of normality). The thesis enlightens the contemporary process of professionalization engaged by the community workers of the "sensitive neighbourhoods" and its contribution to the formalization of new competences, leading to the recognition of new occupations, such as "social engineer"

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.