Impacts psychosociaux des affaissements miniers du bassin Nord-Lorrains : santé et rapport à l'espace privé

par Virginie Dodeler

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Cyril Tarquinio.

Le président du jury était Elisabeth Spitz.

Le jury était composé de Alain Cerclé, Gabriel Moser, Maria Teresa Munoz Sastre.


  • Résumé

    Autrefois région fortement industrialisée, la Lorraine connaît actuellement des problèmes d'affaissements miniers. Imprévisibles et violents dans le bassin ferrifère, ils provoquent des dégâts importants aux structures implantées en surface, nécessitant parfois le relogement des habitants. Lents et progressifs dans le bassin houiller, les structures touchées penchent, contraignant les gens à s'adapter à un nouvel environnement de vie "en pente". Classiquement étudiés dans le cas de catastrophes naturelles ou industrielles, ces dégradations de l'environnement de vie peuvent avoir des répercussions néfastes sur la santé physique et mentale des individus. Il a également été montré que l'environnement de vie, physique et social, avait un impact sur l'état de santé tant physique que psychologique des individus. L'objectif de ce travail est d'étudier les impacts psychosociaux des dégradations de l'espace de vie sur la santé des individus, dans le cas des affaissements miniers qui touchent notre région. Nous avons ainsi réalisé quatre études avec des sujets adultes afin de prendre en compte la diversité des situations rencontrées. Nos résultats indiquent que les problèmes miniers ont des répercussions négatives sur la santé physique et mentale des individus. Nous avons également mis en évidence que la relation à l'espace ainsi que l'investissement affectif dans son logement ont un effet sur les troubles développés

  • Titre traduit

    Psycholosocial impacts of minig subsidence in Lorraine : individual health and relations to the living environment


  • Résumé

    The Lorraine region of France was formerly a highly industrialized area, with extensive mining operations. Today, these operations are gradually disappearing, but one of the physical repercussions of this massive exploitation is soil subsidence. The phenomenon is unpredictable and violent in the iron-mining basin, where it is causing substantial physical damage to above-ground structures, and in some cases, the inhabitants have had to relocate. It is slow and progressive in the coal-mining basin, where houses are not collapsing but are sagging, and people are forced to adapt to "tilted living" and to change their life modes. Traditionally studied in cases of natural or industrial disasters, degradations of the life space have been shown to have negative effects on both physical and psychological health. Studies have shown that physical and social characteristics of life space is thought to have an impact on the mental and physical health of individuals. This work is aimed at assessing psychosocial consequences of living in degraded space on individual health. Four studies have been conducted on adult population. Our results show that mining subsidence have negative consequences on both physical and mental health. Relations to the living environment and affective investment in someone’s home play a role in the course of psychological symptoms

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (292 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 223-243

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.