Les mondes de la cyberdélinquance et images sociales du pirate informatique

par Jean-Philippe Humbert

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Jacques Walter.

Soutenue en 2007

à Metz .


  • Résumé

    La cyberdélinquance constitue un phénomène indissociable du monde numérique, depuis les premiers hackers recherchant la compréhension des mécanismes innovants de communication, jusqu'aux pirates informatiques majoritairement voués désormais à la criminalité. L'évolution et l'état actuel de ce phénomène déterminent, dès lors, un véritable questionnement sur la réalité sociale du pirate informatique responsable des faits de cyberdélinquance. En effet, comment l'appréhender et en atteindre la connaissance ? Afin d'en dégager les clés de compréhension, ces interrogations sont abordées par l'étude qualitative de cet acteur social responsable des actes de malveillance informatique. Cette recherche porte spécifiquement sur l'identification des processus de construction des significations sociales du pirate informatique. Nous répondrons principalement à cette question : peut-on parler, non pas d'une image sociale normalisée, mais plutôt de l'existence de plusieurs images sociales du pirate informatique ? Afin d'en permettre une étude compréhensive, l'objet sera décliné via le cadre de référence du concept de "monde social". L'analyse porte en premier lieu sur la représentation sociale de la cyberdélinquance, en déterminant son image construite. Un second moment est consacré à l'approche communicationnelle du contexte social de la cyberdélinquance, déclinant l'image médiatique dominante quant aux significations du pirate informatique. Enfin, afin d'anticiper la représentation sociale en construction du pirate informatique, une dernière partie se consacrera à une approche intégrée possible des images sociales du pirate informatique, via différents mondes sociaux de la cyberdélinquance. Ces trois clés de compréhension visent à mieux comprendre le phénomène de la cyberdélinquance et ses acteurs principaux, en construction socialement, à travers une dimension interculturelle

  • Titre traduit

    ˜The œcyberdelinquency's worlds and the social images of the computer pirate


  • Résumé

    The cyberdelinquency constitutes an inseparable phenomenon from the numerical world, since the first hackers seeking comprehension of the innovating mechanisms of communication, to the recent computer pirates being posed as true criminals. The evolution and the current state of this phenomenon determine a true questioning on the social reality of the computer pirate responsible for the facts of cyberdelinquency. Indeed how to arrest it and attain knowledge ? To clear the keys of it of understanding, these questionings are approached by the qualitative study of this social actor responsible for acts of computer spitefulness. This research carries specifically the identification of the building processes of the social signification of the computer pirate. We'll answer mainly this question : can we speak, not of a normalized social picture, but rather the existence of several social pictures ? To allow an understanding study, the object will be declined via the reference frame of the concept of "social world". The analysis concerns firstly the social perception of cyberdelinquency, by determining its constructed picture. A second instant is dedicated to the communicative approach of this social context of the cyberdelinquency, declining the media picture predominant as for the signification of the computer pirate. Finally, to anticipate social perception in building of the computer pirate, a last party dedicates itself to a possible integrated approach of social pictures of the computer pirate, via different social worlds of the cyberdelinquency. These three keys of understanding aim at determine the phenomenon of cyberdelinquency better and his main actors, in building socially, across an intercultural dimension

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Thèse soumise à l'embargo de l'auteur jusqu'au 02 janvier 2008
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.