Chateaubriand et la violence de l'Histoire dans les Mémoires d'Outre-Tombe

par Anne-Sophie Morel

Thèse de doctorat en Langue et littérature française

Sous la direction de Laurence Richer.

Soutenue en 2007

à Lyon 3 .


  • Résumé

    La violence informe en permanence l'écriture des Mémoires d'Outre-Tombe et engage tout à la fois l'esthétique du mémorialiste et les lectures de la période retracée par son œuvre. Elle constitue un angle d'approche efficace pour cerner et affiner sa poétique, sa pensée esthétique et politique, et les structures de son imagination replacées dans une perspective historique − mentalités, mythologies, idéologies. La violence révolutionnaire entraîne une déstabilisation et fonde l'ère moderne sur un refus de l'héritage, une perte de l'identité. Expulsé de l'Histoire au niveau de l'événement, Chateaubriand se réinsère dans l'historicité par la voie de l'imaginaire et du fantasme. Le traumatisme révolutionnaire est ainsi à l'origine d'une riche production d'images que l'écrivain développe tout à la fois pour stigmatiser et tenter d'exorciser la violence subie. Parce qu'il a été partie prenante, le mémorialiste élabore des stratégies d'implication ou de protection, inaugurant une écriture spécifique de la violence. Ses représentations plurielles construisent dès lors une vaste fresque qui transfigure les faits historiques pour leur conférer une signification nouvelle, révélatrice de l'idéologie de son auteur, et invitent à des lectures de la violence non seulement dans l'histoire, mais aussi comme principe même de l'Histoire.

  • Titre traduit

    Chateaubriand and the Violence of History in the Mémoires d'Outre-Tombe


  • Résumé

    Violence permeates and informs the writing of the Mémoires d'outre-tombe and brings together both the memorialist's esthetics and his readings from the period as echoed in his works. Thus the theme of violence constitutes a particularly effective approach for defining and refining one's appreciation of Chateaubriand's poetics, his esthetic and political thought, and the constructs of his imagination, all anchored in a historic perspective—states of mind, mythologies, and ideologies. Revolutionary violence brings with it destabilization and grounds the modern era on a rejection of tradition and a loss of identity. Marginalized from History in terms of actual events, Chateaubriand recovers a measure of historical authenticity through his use of the imaginary. Revolutionary trauma is thus at the origin of a rich production of images that the writer develops both to stigmatize and at the same time to attempt to exorcize violence endured. Because he was a participant in history, the memorialist formulated strategies of implication or protection, inaugurating a specific way of writing about violence

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par H. Champion à Paris

Chateaubriand et la violence de l'histoire dans les Mémoires d'outre-tombe


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (905 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 815-883. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LSHS (Lyon).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GF 03357
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par H. Champion à Paris

Informations

  • Sous le titre : Chateaubriand et la violence de l'histoire dans les Mémoires d'outre-tombe
  • Dans la collection : Romantisme et modernités , 150 , 1169-2944
  • Détails : 1 vol. (668 p.)
  • ISBN : 978-2-7453-2638-6
  • Annexes : Bibliogr. p. [609]-648. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.