La foi chez Soren Kierkegaard : la nouvelle immédiateté

par Natacha Vessière-Gérard

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Marie Cariou.

Soutenue en 2007

à Lyon 3 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Faith according to Soren Kierkegaard : the new immediacy


  • Résumé

    La foi est définie par Kierkegaard comme une seconde immédiateté, par opposition à la première qui appartient à la sphère esthétique. Il s'agit alors de comprendre comment Kierkegaard conçoit la foi : tant comme un travail de l'homme, une marche volontaire ayant pour vocation d'anéantir les obstacles à la foi, qu'un don de Dieu, notamment lorsqu'il s'agit de séjourner dans la foi. A la jointure entre la marche humaine et le don de Dieu se trouve une rupture, celle du repentir; et un saut, celui de la foi. Mais comment séjourner dans l'immédiateté ? La foi chez Kierkegaard ne saurait se confondre avec un état, une tranquille possession ou une assurance certaine. Combat, elle est aussi joie inconditionnelle. Ne sera donnée la victoire de la foi qu'à celui qui l'attend. Aussi la foi n'est-elle pas un lieu, mais un temps ; aussi la foi ne sortira-t-elle jamais du paradoxe, celui de l'homme et celui du Christ

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (515 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.439-515

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.