La contagion des crises financières internationales : essais empiriques d'identification dans le cas de la crise asiatique

par Wajih Khallouli

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de René Sandretto et de Mohamed Sofiane Ayadi.


  • Résumé

    Les crises financières de la dernière décennie ont été marquées par le phénomène de contagion qui a revêtu une particulière importance parmi les pays émergents. Compte tenu de la grande diversité des facteurs déclencheurs des crises en question et des situations des pays asiatiques affectés une étude empirique des mécanismes de transmission nous semble intégrer une variété de déterminants, notamment les relations d'interdépendance commerciale et financière ainsi que le rôle des fondamentaux. Tel est l'objectif de notre thèse. Notre étude empirique de la transmission internationale des crises financières devrait permettre d'en mieux comprendre les mécanismes afin d'en mieux comprendre la logique. Après avoir présenté l'évolution de la théorie des crises de change et notamment la théorie des attaques spéculatives, nous étudions ensuite le débat interdépendance/contagion ainsi que la question de l'imbrication entre la contagion et les fondamentaux. Dans un premier essai, nous testons la présence de contagion durant la crise financière asiatique en utilisant deux méthodologies. Nous appliquons le test DCC de Rigobon (2003) dans un cadre commun aux marchés boursiers et aux dettes souveraines (spreads) dont l'évolution permet de saisir la perception du risque par les investisseurs internationaux. Dans le prolongement de ce test, nous proposons une nouvelle procédure qui consiste à tester la non-linéarité des mécanismes de propagation des chocs estimés à travers un modèle d'interdépendance de long terme. Nous appliquons cette méthodologie aux marchés des dettes souveraines seulement, puisque les marchés boursiers ne vérifient pas une condition nécessaire de co-intégration. Nos résultats montrent la contamination de la Malaisie et des Philippines par le phénomène de contagion. Dans un deuxième essai, nous proposons une méthodologie qui permet d'identifier la contagion en montrant son imbrication avec une certaine dégradation sous-jacente des fondamentaux. Nous nous inspirons du travail de Jeanne et Masson (2000) et nous proposons une vérification empirique d'un modèle avec clause de sortie à travers le modèle avec changement de régime de Markov (MSR). L'application de cette méthodologie à la crise de change coréenne montre, tout d'abord, que celle-ci est une crise auto-réalisatrice. La modélisation des probabilités de transition entre les états en fonction de l'indice de crise thaïlandais, montre aussi la présence d'une contagion imbriquée avec une certaine bifurcation des fondamentaux coréen.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Contagion of the international financial crises : empirical essays of identification in the case of the asian crisis


  • Résumé

    The financial crises of the last decade highlight the importance and the complexity of the contagion mechanisms, namely among emerging countries. Taking into account the diversity of the triggering causes of the financial crises in Asian emerging countries, an empirical study of the propagation and contagion mechanisms must necessarily take into consideration a large variety of determinants particularly the commercial and financial interdependences as well as the role of the fundamentals. The goal of this dissertation is to shed some light on this complex question. In a first part, we review the enormous literature on the exchange crises the theories, with an emphasis on the theories of speculative assaults. In a second part, we present the discussion "interdependence versus contagion" and we explore the possibility of an imbrication between contagion and a possible role of fundamentals. On the basis of these theoretical discussions, we test the presence of contagion during the Asian financial crisis by using two methodologies. We apply the DCC test of Rigobon (2003) to the stock markets and the markets of sovereign debts (spreads) which measure perceptions of risk. As a logical outcome of this test, we propose a new procedure which consists in testing the non-linearity of the shocks propagation mechanisms estimated through long term interdependence models. We only apply this methodology to the markets of the sovereign debts, since the stock markets do not respect a necessary condition for Co-integration. Our results show the contamination of Malaysia and the Philippines by the phenomenon of contagion. In a second test, we propose a methodology which allows to identify a contagion which may be combined with a hidden degradation of the fundamentals. Borrowing from Jeanne and Masson (2000) we propose an empirical implementation of an escape clause model through the Markov-switching regimes model (MSR). The application of this methodology tends to prove that that the Korean crisis is a self-fulfilling one. The modelling of the transition probabilities between the states with the Thailand crisis index, also reveals the presence of a contagion that imbricate with a bifurcation in Korean fundamentals.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (217 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 204-214

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.