La relation entre la prévention, la médecine curative et les déterminants de l’assurance santé

par Mohamed Anouar Razgallah

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Laurent Flochel.

Soutenue en 2007

à Lyon 2 .


  • Résumé

    L'objet de cette thèse est d'étudier la relation entre la prévention, la médecine curative et les déterminants de l'assurance santé. La première partie de notre travail de recherche examine la demande de soins curatifs présentant un risque de santé en utilisant un modèle bi varié de décision dans le risque qui sépare les pertes financières des pertes de santé. Nous étudions également la demande d'auto-protection et la demande d'auto-assurance ainsi que les effets de changement dans l'aversion pour le risque de santé et la prudence sur chacune de ces deux demandes. La dernière section de la première partie analyse le subventionnement des médecines curative et préventive. Nous montrons que la relation entre les soins dépend essentiellement de la variation de l'utilité marginale de la richesse en fonction de l'état de santé. Nous montrons également que la prévention secondaire optimale dépend non seulement de la prudence mais aussi de l'impact de la prévention secondaire sur l'état de santé. La seconde partie examine la prévention tertiaire en adoptant une approche intertemporelle. Tout d'abord, nous étudions les propriétés de ce type de prévention dans la Théorie d'Espérance d'Utilité. Ensuite, nous examinons la robustesse de nos résultats dans le cadre de la Théorie Duale du risque de Yaari. Nous montrons que la médecine curative et la prévention tertiaire sont complémentaires et que la prévention tertiaire optimale ne dépend de l'activité préventive primaire. La dernière partie analyse la demande d'assurance santé et le coût du risque de santé dans un contexte où un individu fait face à deux risques de nature différente : un risque de santé et un risque non pécuniaire. Nous examinons l'impact d'un risque non pécuniaire sur la couverture et le coût du risque de santé. Nous montrons que les principaux déterminants de la demande d'assurance santé sont non seulement la corrélation entre le risque de santé et le risque non pécuniaire comme l'ont montré Doherty et Schlesinger (1983a) et l'utilité marginale de la richesse en fonction de l'état de santé (Rey, 2003) mais aussi la manière dont la réalisation du risque non pécuniaire affecte l'utilité marginale de la richesse. Nous montrons également que l'occurrence de la perte non pécuniaire peut réduire le coût du risque de santé.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œrelationship between prevention, curative medecine and the determinants of health insurance


  • Résumé

    The purpose of this PhD is to study the relationship between prevention, curative medicine and the determinants of health insurance. The first part of our research examines the curative demand for healthcare by using a model of bivariate decision under risk of disease, which separates the financial losses from the health losses. We also study the demand for self-protection and the demand for self-insurance as well as the impacts of change in health risk aversion and prudence on each of these two demands. The last section of part 1 analyzes the co-payment rates of preventive and curative medicine. We show that the relationship between prevention and curative medicine depends essentially on the variation of the marginal utility of wealth with respect to the health status. We also show that the optimal second prevention depends not only on the prudence but also on the impact of the second prevention on the health status. The second part examines the tertiary prevention by using an intertemporal approach. First, we study the properties of this type of prevention in Expected Utility Theory. Then, we analyze the robustness of our result in Yaari's Dual Theory of Choice under Risk. We show that curative medicine and tertiary prevention are complements and the optimal tertiary prevention does not depend on the primary prevention activity. The last part analyses the health insurance demand and the health risk cost when there are two sources of risks : a health risk and a non pecuniary one. We examine how the non pecuniary risk affects the coverage and the cost of health risk. We show that the determinants of the demand for health insurance are not only the correlation between the health and non pecuniary risks as shown by Doherty and Schlesinger (1983a) and the variation of the marginal utility of wealth with respect to the health status (Rey, 2003) but also the way in which the occurrence of the nonpecuniary risk affects the marginal utility of wealth. We also show that the occurrence of the non pecuniary loss may decrease the cost of health risk.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (115 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 108-115

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.