Présence de l’objet et identité des marques de luxe : approche socio-sémiotique

par Maria Chalevelaki

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Louis Panier.

Soutenue en 2007

à Lyon 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L’objet de ce travail porte sur la présence du vêtement dans les collections de haute couture. La question de la présence s’inscrit dans un cadre de réintégration actuelle des questions d’origine phénoménologique au sein de la sémiotique. La perception, le sensible et l’affect sont aujourd’hui au centre des préoccupations de la discipline. La signification est considérée dans sa genèse. Nous incorporons dans cette perspective de sémiotique générale la construction de l’identité des marques de luxe. La marque sera envisagée comme un univers micro-univers sémantique, qui est un flux d’énergies et de tensions. Le rôle du sujet est d’ajuster les tensions et les effets de surplus provoqués par les qualités sensibles de l’objet (vêtement) inscrites sur la collection (discours). Contrairement à la tendance actuelle qui exclut le sujet du cadre de la sémiotique de l’objet, nous postulons qu’afin de parler de la présence de l’objet, il faut aussi parler du sujet et du discours. Le sujet dans sa condition de lecteur rend l’objet sensible en objet de sens. A partir des outils méthodologiques de la sémiotique tensive et la sémantique interprétative, nous allons étudier comment la problématique de la présence se rend au service de la sémiotique appliquée (socio-sémiotique). En considérant la présence de l’objet comme une articulation de la production du sens qui s’achève dans sa réception, nous allons utiliser les modèles tels que le schéma tensif, afin de décrire les modulations tensives, et les opérations interprétatives qui assurent un équilibre nécessaire.

  • Titre traduit

    Presence of the Object and Identity of Luxury Trademarks : A Socio-semiotic Approach


  • Résumé

    The object of this task is about the presence of the cloth in the fashion shows. The question of the presence appears at the same time as the return of phenomenological oriented questions in the field of semiotics. The perception, the affect and the sensibility become the actual preoccupations of the discipline. The signification is examined at its origins. We incorporate the construction of the identity of luxury trademarks. The trademark is considered as micro semantic universe, which is an energy and tensif centre. The role of the subject is to adjust the tensions and the excessive effects due at the quality aspect of the object (cloth) as they are registered at the collection (discourse). Contrary at the actual tendancy which exclues the subject of the theory of semiotics of the object, we postule that in order to talk about the presence of the object, we should also talk about the subject and the discourse. The subject as a reader transforms the objet of sensitivity into an object of sense. Using the methodological tools of semiotics tensivity and interpretative semantics, we are going to study how the problematic of the presence becomes useful for the theory of applied semiotics (socio-semiotics). By considering the presence of the object as an articulation of the sense production which becomes fulfilled on its reception, we are going to use the tensif schema, in order to describe the tensive modulations and the interpretation operations which assure the necessary equilibrium.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (397 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 260-270.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.