Enfants polyhandicapés, familles et soignants : le langage de l'émotion : comprendre, se faire comprendre

par Marie-Claude Camelio

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Serge Portalier.

Soutenue en 2007

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Les effets émotionnels qu’entraîne l’arrivée d’un enfant polyhandicapé dans sa famille, auprès des professionnels et des familiers de son environnement, sont peu étudiés. Cette recherche, conduite auprès de parents et de professionnels de deux institutions accueillant des enfants polyhandicapés, tente de mettre en exergue les compétences affectives et relationnelles des partenaires de la relation. Chez ces enfants non verbaux, considérés à partir de leur âge de développement, la communication empathique est perturbée mais jamais absente. Pour mener cette investigation, le dessin du visage, l'analyse du discours des parents et des professionnels et l’utilisation d’un questionnaire adapté ont permis de révéler des particularités communicologiques et affectives propres à ces enfants. Des composantes de compréhension sont mises en relief à partir de deux voies de communication non verbale : l’échange des signaux et le partage des ressentis. La recherche met en évidence que les signaux kinésiques et les signaux sonores sont plus informatifs que les signaux faciaux dans un ensemble cependant déroutant, marqué par la déliaison. L’implication des familiers est très importante, par une dépendance émotionnelle active qui prend la forme d’une compétence communicative primaire. L’intensité des échanges premiers réciproques, faits de résonance et de mimétisme, s’organise dans un langage privé proto empathique de psychisme à psychisme. Les parents et les soignants ont des approches différentes de compréhension des émotions, en termes d’adaptation au lexique émotionnel de l’enfant. La capacité des mères à partager et à ressentir les états émotionnels de l'enfant est supérieure à celle des soignants. L'analyse du discours confirme la subjectivité des deux groupes et une forte intensité dans le ressenti. Comprendre et se faire comprendre avec un enfant polyhandicapé sont plus liés à la chaîne des échanges qu’à la seule expression indépendante. Le feed-back informatif fourni par les réactions émotionnelles des familiers, selon le postulat empathique, est riche d’enseignement sur les compétences relationnelles des partenaires qui entourent l’enfant. Ces travaux fournissent un appui à la compréhension des états émotionnels partagés et pourraient permettre une valorisation des fonctions parentales ainsi que celles des professionnels pour une meilleure qualité de vie de l’enfant polyhandicapé.


  • Résumé

    The birth of a disabled child in a family implies emotional effects on the family and the professionals; those effects are not studied yet. This research with parents and professionals of two institutions receiving disabled children wants to show the emotional and relational competences of both partners of the relation. Among unspeaking child, considering from their age of development, the empathic communication is disturbed but never nonexistent. To drive this research, the face drawing, the analysis of the parent’s speech and the professional one and the use of a adapted questionnaire, reveal us some communicational and emotional distinctive features. Some understanding components are shown from two aspects of unspeaking communication: the exchange signs and the feeling’s share. This research highlights that kinesic and sound signals bring more information than facial signals in a context marked with unjonction. The entourage’s involvement is very important. In an emotional dependence we can notice primary communication. The first exchange intensity, marked with echo and mimicry, takes form in a private empathic language from mind to mind. Parents and caregivers approach them differently in terms of emotions understanding, adaptation to the child emotional vocabulary. The mother’s ability to share and feel the child’s emotions is higher than the caregiver’s one. The speech’s analysis confirms the two groups subjectivity and a high emotional feeling. Understanding and making oneself understood with a disabled chid are more linked to exchange than to the expression by itself. The informative feed back given by the emotional family reactions, under empathic point of view, gives information about the disabled child entourage abilities. Those observations give an help to the understanding of emotional states and could allow an improvement of parent’s functions and the caregiver’s one for a better life quality of the disabled child.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (229 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 182-195. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.