Recherches sur l'anthroponymie dans l'Egypte du IIIe millénaire avant J. C. : signification et portée sociale du nom égyptien avant le Moyen Empire

par Yannis Gourdon

Thèse de doctorat en Langues, histoire et civilisations des mondes anciens

Sous la direction de Laure Pantalacci.

Soutenue en 2007

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Cette étude porte sur les noms des particuliers au IIIème millénaire avant J. -C. , soit de l’époque thinite à la fin de la Première Période Intermédiaire. Le terme de « particuliers » comprend tous les Egyptiens, à l’exception du roi qui reste un être à part, au-delà de tout critère strictement humain. Ce travail vise d’abord à dresser un tableau des anthroponymes du IIIème millénaire. Il ne s’agit pourtant pas d’un simple dictionnaire. Celui-ci est la base d’une réflexion à la fois sur la construction graphique et grammaticale des noms de personnes et sur la portée sociale et anthropologique du nom chez les anciens Égyptiens. Une telle étude montre que les données anthroponymiques de cette période s’accordent en partie avec ce que l’on en sait pour les époques ultérieures. Toutefois, que ce soit sur le plan grammatical et anthropologique, les noms de personnes du IIIème millénaire révèlent des particularités qui reflètent un système de pensée bien différent de celui des époques subséquentes.


  • Résumé

    This study deals with the names of the private individuals in the IIIrd millennium BC, it is to say from thinite period to the end of the First Intermediate Period. "Private individuals" term includes all the Egyptians, with the exception of king who remains a being in part, beyond any strictly human criterion. This work aims at first at having a general view of the Egyptian names of the IIIth millennium. It is not nevertheless about a simple dictionary. This one is the base of a reflection at the same moment on the graphic and grammatical construction of the personal names and on the social and anthropological reach of the name to the ancient Egyptians. Such a study shows that the anthroponymic data of this period agree partially with what we know about it for later times. However, whether it is on the grammatical and anthropological plan, the personal names of the IIIrd millennium reveal peculiarities which reflect a system of thought very different from that of later times.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 6 vol. (541-774 f.)
  • Annexes : Bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.