L’autre vie dans l’univers romanesque de Didier van Cauwelaert

par Sidad Anwar Mohammed

Thèse de doctorat en Arts et lettres

Sous la direction de Bruno Gelas.

Soutenue en 2007

à Lyon 2 .


  • Résumé

    L’autre vie est un thème récurrent dans l’écriture de Cauwelaert. La quête d’une autre vie est une réaction contre l’indifférence et l’étrangeté de la vie menée par le protagoniste cauwelaertien – enfant trouvé ou bâtard, orphelin ou abandonné. Pour se sauver, il espère un ailleurs. Cet autre monde dont l’imagination fournit la révélation, seule la création littéraire peut le fixer et le faire partager. Le plus souvent, c’est le surgissement du hasard qui bouleverse la situation initiale, et c’est autour de cet événement « gigantesque » que se noue l’intrigue de l’autre vie. Mais ce voyage qui a pour visée l’avenir, est essentiellement une quête du passé, s’effectuant par la mémoire. Les souvenirs se réactualisent et inscrivent une nouvelle histoire où le présent n’est plus une prison. Toutefois, le retour au passé assigne une initiation : les souvenirs permettent au personnage de réconcilier la vie et son rêve. L’écriture lui sert d’adjuvant et de finalité contre le temps : elle renforce la capacité de l’homme et sert de défense contre toutes sortes de perte. De l’inscription de cette quête ambivalente résulte l’identité. C’est cette vie, faite de mots, que nous avons étudiée dans ces pages.


  • Résumé

    In Cauwelaert’s writing’s, the other life is a recurrent theme. The quest for the other life is a reaction against indifference and the strange existence led by the cauwelaertian protagonist, a foundling, a bastard, an orphan or an abandoned child. The character, in order to save himself, longs for an “elsewhere”. This other word, which imagination presents to his mind, can only be expressed and shared through literary writing. Most of the time, an unexpected event upsets by mere chance the initial situation ; from that “striking” event the plot thickens, the plot of the other life. But the journey to the future is essentially a quest for the past, achieves through memory. Through remembrance the past comes back to life and writes a new story where the present is no longer a prison. However, going back to the past means an initiation : through remembrance, the character conciliates life and dream. Writing serves as an help and as finality against time : writing strengthens man’s capacities and serves as a defence against all sorts of losses. Writing down that ambivalent quest leads to identity. That life, made of words, we have studied in our work.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (347 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 304-320. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.