Étude lexicologique des notions de folie et de déraison dans l’œuvre de Corneille de 1629 à 1652

par Jean-Eric Barou

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Sylvianne Rémi-Giraud.

Soutenue en 2007

à Lyon 2 .


  • Résumé

    En étudiant Corneille on peut observer un phénomène de rupture dans la première période de sa carrière théâtrale (1629-1652) : rupture entre le baroque et le classicisme d'abord, rupture entre les comédies et les tragédies ensuite. Pour étudier ces transformations d’esthétique et de genre du théâtre de Corneille, nous nous intéressons aux deux marqueurs « pertinents » que sont le couple lexical folie-déraison et le champ conceptuel correspondant. En effet la folie entretient des liens forts avec la comédie et le baroque tandis que la déraison entretient des liens avec la tragédie et le classicisme. L'étude lexicale, onomasiologique et sémasiologique, que nous faisons de la folie et de la déraison porte dans un premier temps sur une structuration en langue et dans un deuxième temps sur une structuration en contexte d’un corpus de quatre pièces charnières de l'œuvre de Corneille : Mélite, Clitandre, Le Cid, et Horace. Il s’agit d’un point de vue à la fois synchronique sur les pièces prises séparément et d'un point de vue diachronique sur ces mêmes pièces prises comme un ensemble. Notre recherche est lexicologique et se veut une contribution sur les points suivants : utilisation de l’analyse lexicale pour la construction d’un système sémantique en langue applicable en contexte à l’analyse littéraire des textes, analyse systématique des définitions de dictionnaires pour la construction du système sémantique en langue, construction en langue d’un champ lexico-sémantique invariant opérant sur plusieurs périodes, comparaison en contexte de champs lexico-sémantiques se rapportant à différentes pièces d’un même auteur.


  • Résumé

    When studying Corneille, a rupture can be observed in the first period of his theatrical career (1629-1652); a rupture firstly between the baroque and the classical, then between the comedies and the tragedies. In order to study these aesthetic and generic changes in Corneille's theatre, two relevant 'markers' will be explored: the lexical pair of madness and insanity and the corresponding conceptual areas. Indeed, madness has strong affinities with comedy and the baroque whilst insanity is strongly associated with tragedy and classicism. The lexicaological study, both onomasiologic and semasiologic, of madness and insanity will be carried out firstly on a linguistic basis and secondly on a contextual one through a body of four key texts from Corneille's work: Mélite, Clitandre, Le Cid and Horace. A synchronous approach will be used to look at each play separately and a diachronous approach to study them holistically. The research will be lexical and will be seen to contribute to the following: — the use of a lexical analysis for the construction of a linguistic semantic system applicable in context to the literary analysis of texts, — the systematic analysis of dictionary definitions for the construction of a linguistic semantic system, — the linguistic construction of an unvarying lexico-semantic field operating over several periods, — the in-context comparison of lexico-semantic fields relating to several plays by the same author.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (253 p., 853 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 821-832

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.