Figure et rencontre : approche sémiotique du roman de Georges Bernanos "Sous le soleil de Satan"

par Young-Ju An

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Louis Panier.

Soutenue en 2007

à Lyon 2 .


  • Résumé

    D’où vient le Mal ? Où est la vérité ? Comment discerner la vérité ou le mensonge dans les paroles d’autrui ? Comment peut-on faire confiance aux paroles d’autrui ? Comment sortir du mal qui nous enferme dans nos situations angoissantes ? L’analyse sémiotique du roman de Bernanos, Sous le soleil de Satan, roman qui a suscité d’ailleurs de violentes discussions dès sa parution en 1926 pour les représentations du Mal que l’auteur y décrit permet de souligner l’importance de la rencontre dans un parcours de personnages et l’importance de la parole dans une relation intersubjective que la rencontre met en discours. Dans la rencontre, s’il s’agit de dévoiler le désir profond qui l’anime, ce n’est plus le savoir-exact sur les paroles qui conduira l’adhésion de l’interlocuteur, mais la confiance et la foi qu’il mettra en lui. D’où vient donc ce dispositif (vouloir adhérer à la parole d’autrui) du sujet ? L’analyse sémiotique faite sur les séquences de la rencontre a montré comment, dans le dialogue, la ‘force énonciative’ de la parole circule entre les acteurs ; si l’interlocuteur adhère aux paroles entendues ou s’y oppose, c’est qu’il a été touché profondément par la parole qui le sollicite ou évoque son propre et pressant désir. Ainsi lire SSS en sémiotique nous invite à jeter un nouveau regard sur l’intersubjectivité : comment croire dans les paroles d’autrui ? Comment faire confiance à celui qui parle, voire comment réaliser le désir d’autrui manifesté par ses paroles, qui libérerait le sujet parlant d’une situation de souffrance dans une communication réussie ?


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Where does Evil come from? Where is the Truth? How does one discern the Truth and falsehood in the words of others? How can we trust the words of others? How can we remove ourselves from the evil that enfolds us in stressful situations? The semiotic analysis of the novel of Bernanos, Sous le soleil de Satan, a novel which gave rise to violent discussions from its publication in 1926 for the representations of the Evil described by the author, permits us to emphasize the importance of the encounter among personages and the importance of the word within an inter-subjective relationship that the encounter puts into words. During the encounter, if the subject wishes to reveal the profound desire which animates him, it is not the exact knowledge of the words that will conduct the interlocutor’s adhesion, but the trust and the faith that he will give him. Where does this device of the subject come from (to want adhere to the word of the other)? The semiotic analysis applied in the sequences of the encounter has shown how, in the dialogue, the ‘articulated strength’ of the word circulates between the actors; if the interlocutor adheres to the words he heard or if he opposes them, it is that he has been profoundly touched by the word that solicits him or recalls his own pressing desire. Thus reading Sous le soleil de Satan in semiotic invites us to look in a new way at the inter-subjectivity: How to believe the words of the other? How to trust the one who is speaking or how to fulfill the wish of the other expressed by his words, that would free the subject who speaks from a situation of suffering through a successful communication?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (621 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 605-621

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.