Étude de l'hétérogénéité moléculaire des lymphomes B de la zone marginale splénique et ganglionnaire

par Alexandra Traverse-Glehen

Thèse de doctorat en Biologie moléculaire

Sous la direction de Gilles Salles.

Soutenue en 2007

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Les lymphomes B de la zone marginale (ZM) splénique et ganglionnaire correspondent à 2 entités nouvelles, pour lesquelles tant l'origine cellulaire que les mécanismes de lymphomagenèse restent mal connus. Ils semblent dérivés de ces cellules B de la ZM normale des organes lymphoïdes secondaires, dont la composition est hétérogène et l'origine exacte de la cellule tumorale reste débattue. L'objectif de ce travail de thèse a été centré sur la recherche du stade de difféeenciation de la cellule à l'origine du lymphome et des mécanismes moléculaires impliqués dans la lymphomagenèse [. . . ]


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (197 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 163-188

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2007/202bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.