Caractérisation des troubles du rythme cardiaque héréditaires par analyse spatiotemporelle de l'ECG

par Lioara Restier

Thèse de doctorat en Ingénierie biomédicale

Sous la direction de Philippe Chevalier.

Soutenue en 2007

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Chez 1 à 8% des survivants d’arrêt cardiaque par fibrillation ventriculaire, il est difficile d’établir un diagnostic étiologique précis en raison de l’absence d’anomalies structurales. Trois pathologies cardiaques susceptibles d’entraîner des arythmies : la dysplasie arythmogène du ventricule droit (DAVD), le syndrome de Brugada (SB) et le syndrome du QT long congénital (SQTLc), ont été étudiées. De nouveaux descripteurs électrocardiographiques obtenus par l’analyse spatiotemporelle de l’ECG standard ont été définis. Avec une sensibilité de 87,2%, trois critères (QTecc>430 ms, DURQ>110 ms et ODIR>45°) ont été retenus pour l’identification des patients avec DAVD ou SB. Des valeurs de QTecc≥450 ms et de Tmaxc<335 µV ou TSAC≥12 µV permettent d’identifier, avec une sensibilité de 89% les patients avec SQTLc dans une population générale. Cette étude démontre que l’analyse spatiotemporelle d’un ECG standard permet d’améliorer le diagnostic et apporte des nouveaux éléments descriptifs des cardiopathies rythmiques héréditaires


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (352 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 319-352

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2007/181bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.