Induction and amplification of the interferon response by measles virus

par Florence Herschke

Thèse de doctorat en Biologie moléculaire

Sous la direction de Denis Gerlier.

Soutenue en 2007

à Lyon 1 .

  • Titre traduit

    Induction et amplification de la réponse Interferon par le virus de la rougeole


  • Résumé

    Le virus de la rougeole induit une réponse interféron par la cellule-hôte. J'ai étudié son déclenchement, sachant qu'il repose sur la transcription de l'ARN leader codé à l'extrémité 3' du génome viral. Cet ARN est détecté par RIG-I, une ARN hélicase à boîte DExD/H. J'ai contribué à montrer que le leader est reconnu par son extrémité 5'-triphosphate libre dans le cytoplasme. RIG-I semble cependant capable de lier tous les ARN. Avec Sonia Longhi, j'ai montré que la Q299 est impliquée dans la liaison des ARN par RIG-I. J'ai alors étudié l'impact de la fusion intercellulaire, caractéristique du VR, sur la réponse IFN. La fusion entraîne l'amplification de cette réponse, indépendamment des voies associées au récepteur IFNAR, mais dépendant d'une induction soutenue dans le temps. L'amplification varie aussi selon le type cellulaire, la souche virale et des facteurs individuels. J'ai enfin observé que les syncytia sont des entités métaboliquement actives, mobiles, vivant ≥ 60 h post formation


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Measles virus (MeV), a Mononegavirales, induces, as every virus, an interferon response by the host cell. I first studied its triggering: my laboratory had previously demonstrated that it relies on the transcription of an RNA encoded at the 3' extremity of the viral genome, the leader. This RNA is detected by RIG-I, an RNA helicase with a DExD/H box. I contributed to show that the leader is recognized because of its cytoplasmic localization and of its free 5'-triphosphate extremity. I also contributed to understand RIG-I functioning, which is activated only by a 5'-triphosphate but able to bind all RNA. With the team of Sonia Longhi I demonstrated that the glutamine 299 is involved in RNA binding by RIG-I. I then studied the impact of intercellular fusion, a cytopathic effect characteristic of MV, on the interferon response. I contributed to show that fusion leads to an amplification of this response, independently of the pathways associated to the IFNAR receptor. It relies on the contrary on an induction mechanism sustained in time. The amplification also varies according to cell type, viral strain and individual factors. I finally observed that, against the established dogma, syncytia are metabolically active, mobile entities, living over 60 h post-formation. The underlying mechanisms of these phenomena remain to study into detail

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (228 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 201-216

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2007/99bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.