Mécanismes de reconnaissance des signaux de danger par les cellules dendritiques de la peau et des muqueuses : application à l'étude de l'infection par le VIH dans un modèle de muqueuse vaginale humaine intégrant des cellules de Langerhans

par Marielle Bouschbacher

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Colette Dezutter-Dambuyant et de Jenny Valladeau.

Soutenue en 2007

à Lyon 1 .


  • Résumé

    A l’interface entre l’immunité innée et adaptative, les cellules dendritiques (DC) jouent un rôle clef dans l’induction de la réponse immunitaire. Dans la peau et les muqueuses, deux types de DC sont présentes : les cellules de Langerhans (CL) dans l’épiderme et les épithéliums et les DC dans le derme et le chorion (DDC). Dans une première partie, nous nous sommes intéressées aux DDC humaines, qui contrairement aux CL, restent méconnues. Les principales caractéristiques phénotypiques et fonctionnelles des DDC humaines isolées ex vivo à partir de derme humain ont été étudiées et notamment leur expression des récepteurs de l’immunité innée tels que les Toll Like Receptor (TLR) ou les lectines de type C. En parallèle, le profil d’expression des TLR par les CL humaines fraîchement isolées a également été analysé. Ainsi, par l’expression différentielle des récepteurs de l’immunité innée, les CL et les DDC joueraient chacune un rôle spécifique dans l’immunité de la peau et des muqueuses. Au sein des muqueuses génitales, plus particulièrement, elles interviennent dans la transmission de l’infection par le Virus de l’Immunodéficience Humaine (VIH). Dans une seconde partie, nous avons examiné les événements précoces dans la transmission du VIH à travers la muqueuse vaginale ainsi que le rôle des CL dans ce mécanisme. Pour cela, nous avons développé, à partir de cellules primaires humaines, un modèle de muqueuse vaginale reconstruite intégrant des CL. Nos travaux ont permis de mieux caractériser les populations de DC de la peau et des muqueuses ainsi que leur potentiel rôle dans l’immunité périphérique, ce qui devrait être utile pour le développement de futures thérapies anti-infectieuses dans lesquelles de telles DC sont ciblées

  • Titre traduit

    Mechanisms of recognition of danger signals by skin and mucosal dendritic cells : application to the study of hiv infection using a model of vaginal mucosa integrating langerhans cells.


  • Résumé

    Residing at the interface between innate and adaptative immunity, dendritic cells (DC), and particularly Langerhans cells (LC) of epidermis and epithelia and DC of dermis or lamina propria (DDC), play a key role in the initiation of immune responses. In a first time, we analyzed the main phenotypic and functional characteristics of freshly isolated human dermal DC, as they were still barely studied contrary to human LC. We focused especially on the expression of innate receptors such as Toll Like Receptors (TLR) and C-type lectins. In parallel, TLR expression was also assessed in freshly isolated human LC. Thus, by their differential expression of innate receptors, LC and DDC would play each a specific role in cutaneous and mucosal immunity. Notably, within genital mucosa, they contribute to the transmission of HIV infection. Therefore, in a second time, we examined the early events in HIV entry into the vaginal mucosa and the precise role of LC in this transmission. For that purpose, we developed an in vitro model of vaginal mucosa, using human primary vaginal cells, in which LC could be integrated. In conclusion, we provided here a better characterisation of human LC and DDC as well as their potential function in peripheral immunity that should be useful for the development of future immunotherapies in which such DC are targeted

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple)
  • Annexes : Bibliogr. f. 109-142

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2007/218bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.