Paléoépidémiologie de l’arthrose sur des séries ostéo-archéologiques néolithiques et protohistoriques d’auvergne

par Michel Billard

Thèse de doctorat en Anthropologie

Sous la direction de Éric Vignon.

Soutenue en 2007

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Parmi 166 squelettes de préhistoire récente d’Auvergne (France) l’arthrose concernait plus le coude au Néolithique (33. 3% ; 16/48) et à l’Age du Fer (24. 4% ; 11/45), et le poignet à l’Age du Bronze (23% ; 9/39). La coxarthrose progressait de 17. 4% au Néolithique (8/46) à 23. 5% à l’Age du Fer (12/51), la gonarthrose diminuait respectivement de 18. 2% (6/33) à 13. 9% (5/36). La répartition des lésions élémentaires, surfaces articulaires et articulations arthrosiques est analysée. Les contraintes physiques des activités quotidiennes expliqueraient cette distribution de l’arthrose: le développement agricole avec déboisements successifs sont discutés, tout comme la position accroupie genoux fléchis devant le développement de l’arthrose fémoro-tibiale externe, ou le port de charges sur la tête avec l’importante cervicarthrose au Néolithique


  • Résumé

    The damages of moderate osteoarthritis (only osteophytes) in severe (with eburnation) found on peripheral and vertebral joints of 166 skeletons of Auvergne (France) dating the Neolithic in the Iron Age, reveal the importance of the physical constraints in daily activities, with achievement more prevalent to the upper limb especially in males (elbow in Neolithic and Iron Age, the wrist in Bronze Age). Osteoarthritis of the hip increases most in the time, at the cost of osteoarthritis of the knee. Agricultural development with successive clearings are discussed in front of this distribution pattern, quite as squatted position knees with the development of lateral tibiofemoral osteoarthritis, and bearing of loads on head with the importance of the cervical osteoarthritis for the Neolithic

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (537 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 277-318 dans le volume 1

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2007/254bis/1/2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.