Nouvelle génération de catalyseurs sulfures massiques à base de nickel et de tungstène : pour l'hydrotaitement

par Le Zhang

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Michel Vrinat et de Dadong Li.

Soutenue en 2007

à Lyon 1 en cotutelle avec Research Institute of Petroleum Processing (Chine) .


  • Résumé

    Face aux contraintes environnementales de plus en plus contraignantes sur les teneurs limites en soufre dans les essences et les gazoles, les raffineurs se doivent de développer des catalyseurs de plus en plus actifs et sélectifs. Face à ce défit, et considérant l’évolution récente du marché des catalyseurs d’hydrotraitement vers des catalyseurs de plus en plus riches en phase active, l’objectif de ce travail a été axé sur la préparation d’une nouvelle génération de catalyseurs sulfures non supportés à base de nickel et de tungstène. Ces solides ont été obtenus selon trois méthodes appelées solide-liquide, liquide-solide et liquide-liquide selon l’origine des précurseurs tungstène et nickel mis en œuvre. L’attention a été portée vers l’utilisation de précurseurs facilement disponibles pour un développement à l’échelle industrielle, et les conditions de synthèse ont été choisies de manière à limiter les sous produits. Les solides ont été optimisés par modification des conditions de synthèse, évalués dans la réaction modèle d’HDS du thiophène, et caractérisés par XRD, XPS, TEM et EXAFS. Les résultats montrent qu’un catalyseur synthétisé à partir de l’oxothiotungstate d’ammonium (NH4)2WO2S2 et du nitrate de nickel en solution eau-ethylèneglycol-surfactant présente en HDS du thiophène une activité catalytique double de celle d’un catalyseur industriel de référence. Ce nouveau catalyseur présente d’autre part des activités très intéressantes dans l’hydrogénation des aromatiques et l’hydrodéazotation lors de réactions conduites en test catalytiques industriels

  • Titre traduit

    New generation of nickel tungsten unsupported hydrotreating sulfide catalysts


  • Résumé

    In the context of more and more severe environmental regulations on the sulfur content in gasoline and diesel feeds, the objective of this work was the development of new highly active nickel-tungsten unsupported sulfide catalysts. These hydrotreating catalysts were prepared according to three different procedures called solid-liquid, liquid-solid and liquid-liquid routes, depending of the state of the tungsten and nickel precursors involved in the reaction. All of them used (NH4)2WO2S2 salt as a source of tungsten, but various nickel compounds were utilized. The preparations have been optimized using thiophene as a model molecule for the hydrodesulfurization catalytic test, and the corresponding solids characterized by their textural properties (BET and BJH methods), XRD, XPS, TEM and EXAFS analysis. The preparation following the liquid-liquid route and in which the ammonium oxothiotungstate and the nickel nitrate are the precursors led to a catalyst twice more active than the industrial reference. Moreover, evaluation of the unsupported catalysts for hydrogenation of toluene and hydrodeazotation of pyridine has confirmed the interesting hydrotreating properties of this new “NiWS” system

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (122 p.)
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2007/45bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.