Étude de la fonction de la protéine cellulaire EED dans le cycle viral du virus VIH-1

par Dina Rakotobe

Thèse de doctorat en Virologie

Sous la direction de Pierre Boulanger.

Soutenue en 2007

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Human protein EED (Embryonic Ectoderm Development) belongs to the Polycomb Group family, which act as gene silencers. EED interacts with the matrix protein of HIV-1 (MA) and Nef. We found that EED also binds to integrase (IN), and forms a ternary complex with MA and IN. This ‘menage-a-trois’ EEDIN- MA was found at the nuclar pore complexes (NPC) and in the nucleus of HIV-infected MT4 cells at early times post-infection (1. 5-6h pi). Overexpression of EED in transfected 293T cells resulted in a strong negative effect on HIV-1 yields (~ 2 log) at late times pi. This late negative effect was antagonized by Nef (and its G2A mutant), and was associated with a relocation of EED and Nef to a non-raft, pelletable cellular fraction. Cellular imaging showed that EED induced an aberrant location of clusters of NPC in the cytoplasm of 293T cells. These ectopic NPC might sequester the viral genomic RNA (gRNA), provoke a mistrafficking of gRNA, and result in a lower efficiency of virion assembly

  • Titre traduit

    Antiviral function of the cellular protein EED in the HIV-1 life cycle


  • Résumé

    La protéine EED (Embryonic Ectoderm Development) appartient à la famille des Polycomb Group agissant comme répresseurs épigénétiques. EED interagit avec la matrice du VIH (MA) et Nef. Nous avons mis en évidence qu'EED se lie aussi à l'intégrase (IN), et forme un complexe ternaire EED-MAIN. Ce ‘ménage-à-trois' est retrouvé aux pores nucléaires (NPC) et dans le noyau des cellules MT4 infectées par le VIH entre 1. 5 et 6h après l'infection. A la phase tardive du cycle viral, EED provoque un effet negatif important sur la production de VIH (~ 2 log). Nef restaure la production virale, et joue le rôle d'antagoniste d'EED. EED et Nef se relocalisent dans une fraction cellulaire insoluble, différente des microdomaines membranaires (ou ‘lipid rafts'). L'imagerie cellulaire révèle qu'EED induit la localisation aberrante de NPC dans le cytoplasme des cellules 293T. Ces NPC ectopiques pourraient séquestrer ou/et perturber le trafic cellulaire des génomes viraux, et donc l'assemblage des virions

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (200 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 175-200

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2007/46
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.