Caractérisation moléculaire des infections à VHB occultes au cours des hépatites C chroniques

par Saad Mrani

Thèse de doctorat en Biologie moléculaire

Sous la direction de Christian Trépo.

Soutenue en 2007

à Lyon 1 .


  • Résumé

    L’infection par le virus de l’hépatite B occulte, définie par la présence de l’ADN du VHB en l’absence d’AgHBs dans le sérum, a été retrouvée de manière fréquente dans les hépatites C chroniques. Afin de mieux cerner les mécanismes d’échappement du VHB occulte aux tests diagnostiques classiques et de déterminer les conséquences de cette co-infection sur l’évolution de l’hépatite C chronique, nous avons analysé, par des techniques moléculaires très sensibles développées au laboratoire, les sérums de 203 patients atteints d’hépatite C chroniques avant qu’ils ne soient traités. Les résultats de cette première étude ont montré que la prévalence des infections occultes chez les patients porteurs chroniques du VHC pourrait atteindre 20% en France et que la présence de l’infection à VHB occulte est associée à une mauvaise réponse au traitement ainsi qu’à l’aggravation des lésions hépatiques et à l’accélération de l’évolution vers l’hépatocarcinome. Afin de permettre la caractérisation moléculaire du VHB occulte, le génome entier a été amplifié, puis cloné et séquencé dans le cas particulier d’un patient VHC transplanté. L’analyse des différents clones n’a pas montré les mutations connues susceptibles d’expliquer l’absence de détection de l’AgHBs. Ces résultats suggèrent d’une part, l’implication d’autres facteurs dans la suppression de la réplication et l’altération de l’expression du VHB, d’autre part, l’importance des sites extrahépatiques dans l’infection à VHB occulte. Ces travaux soulignent la nécessité de développer de nouvelles approches diagnostiques et thérapeutiques dans la prise en charge du VHB occulte et particulièrement dans les co-infections avec le VHC


  • Résumé

    Occult Hepatitis B infection (HBV), defined by HBV DNA positivity in absence of HBsAg in the serum was found in 30% of hepatitis of unknown aetiology and frequently among HCV chronic carriers. In order to better understand how HBV escape to diagnosis tests and determine the consequences of this co-infection on HCV chronic infection, we analyzed by ultra sensitive molecular tests developed in the lab, serum samples from 203 HCV chronic carriers before any antiviral treatment. The results from this first study showed that occult HBV infection frequency could reach 20% in France and that occult HBV infection may worsen the course of HCV infection being associated to a bad response to antiviral therapy and aggravation of liver disease. In order to perform the molecular characterization of hepatitis B viruses in cases of occult HBV infections, the whole HBV genome was amplified by a new technique developed in the lab, named Rolling Cycle Amplification (RCA), cloned and sequenced in a HCV transplanted case. The analysis of the cloned sequences did not show the presence of any of the known mutations in the viral genome that may explain HBsAg negativity. Our results suggest, on one hand, the implication of other factors in the suppression of the HBV replication and altered expression of HBV, on the other hand, the importance of extra hepatic sites of HBV replication during occult HBV infections, since it was able to persist after liver transplantation. Our work emphasise the need to develop new diagnostic and therapeutic tools in the case of occult HBV infections especially during co-infection with HCV

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (160 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 145-160

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2007/18bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.