L'écosystème a-t'il une mémoire ? : importance de l'histoire sur la résilience fonctionnelle de communautés bactériennes hétérotrophes marines et anaérobies

par Olivier Zemb

Thèse de doctorat en Microbiologie

Sous la direction de Philippe Lebaron et de Jean-Jacques Godon.

Soutenue en 2007

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Nous voulons déterminer si la résilience (définie comme retour à l'état initial après un choc) de consortia microbiens complexes dépend d'une adaptation physiologique et/ou structurelle aux fluctuations environnementales biotiques et abiotiques. Nous avons suivi la minéralisation de la matière organique ainsi que la structure des communautés par empreinte moléculaire dans des chemostats. Il en ressort que les consortia de bactéries marines prélevées sur le littoral ou au large n'ont pas la même résilience fonctionnelle après un choc de toluène. La résilience semble dépendre des propriétés physiologiques d'une souche d'/Alteromonas/ ubiquiste. D'autre part, les fluctuations environnementales sélectionnent des communautés anaérobies. La fonction de ces communautés est écologiquement plus résiliente après un choc acide. Cependant, des chemosats identiques divergent au cours de l'incubation. La sélection n'est donc pas entièrement déterministe


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (252 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 182-198

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2007/219bis
  • Bibliothèque : Observatoire océanologique. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D IX b 1 / ZEM / e
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.