Les négoces portuaires bretons sous la Révolution et l'Empire. . . : bilan et stratégies : Saint-Malo, Morlaix, Brest, Lorient et Nantes, 1789-1815

par Karine, Géraldine Audran

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Gérard Le Bouëdec.

Soutenue en 2007

à Lorient .


  • Résumé

    Zone géographique majeure du commerce à l‘époque moderne – car intégrée à la première mondialisation des échanges –, la Bretagne demeure sous la Révolution un objet historique largement méconnu du point de vue économique. Dynamisée par le renouveau historiographique né au lendemain de la commémoration du bicentenaire, cette thèse se fonde sur l’utilisation massive des sources de l’Inscription maritime, des tribunaux de commerce, de l’Enregistrement et des archives politiques, pour proposer une analyse spectrale des milieux négociants. En filigrane, le réseau portuaire breton offre un terrain d’observation valide permettant une comparaison entre plusieurs échelles. S’il est indéniable que les économies portuaires bretonnes ont a souffrir de l’interruption quasi générale des échanges entre 1789 et 1815, il n‘en est pas moins vrai qu’une décélération est observée dans les ports bretons dès le milieu des années 1780. Second élément, la période n’est pas propice au renouvellement de l’élite négociante ; celui-ci a déjà eu lieu dans le troisième quart du XVIIIe siècle, comme en témoigne l’exemple lorientais et la mainmise d’un noyau dur d’une douzaine d’entrepreneurs jusqu’à la Monarchie de Juillet. Pour le reste, la guerre maritime, phénomène récurrent au XVIIIe siècle est classiquement compensée par l’adoption de stratégies de diversification : course et cabotage auxquelles s’ajoutent la mise sur le marché des biens nationaux, occasion inespérée de placement dans le foncier. Dans le domaine politique, la période est marquée par la consolidation du pouvoir négociant sur la ville et l’émergence d’une bourgeoisie d’ascension récente, dynamique et politisée.

  • Titre traduit

    Brittain harbour trades under French Revolution and Empire period : State of situation and strategies : Saint-Malo, Morlaix, Brest, Lorient et Nantes, 1789-1815


  • Résumé

    Main geographic area of trade under modern period – due to its integration into worlwild exchanges – Brittany under French Revolution is an historical item that still remains unknown from an economical point of view. Boosted by the historiographical revival which finds its origin just after the bicentenary celebration, this thesis is based on massive use of different sources such as Commercial Court and political archives, in order to propose a spectral analysis of trade community. Between the lines, the brittain harbour network gives us a valid field of research allowing and analysis at several scales. In one hand, if it is undeniable that even if Brittany suffured from the quasi total interruption of exchanges from 1789 to 1815, a decrease is primed as far back as 1780. In other hand, this period is not favourable to a renewal of the trader Elite, as it already occurred in the third quarter of the XVIIIe century, observed as for instance with the seizure of a hard core of a dozain of businessmen in Lorient until the Monarchy of July. Besides, maritim wars, reccurent phenomenom in the XVIIIe century, are balanced by a diversification strategy : coastal trade, privateering and national goods which represent an inesperate occasion to invest in property. Regarding the political field, the period is marked by the reinforcement of the influence of traders and the emergence of a dynamic and politicised newly rised middle class.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (646, 522 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 575-646

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne-Sud (Lorient). Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.