Amylose AL : contribution aux études cliniques et thérapeutiques et à la modélisation expérimentale

par Arnaud Jaccard

Thèse de doctorat en Biologie. Médecine. Santé

Sous la direction de Michel Cogné.

Soutenue en 2007

à Limoges .


  • Résumé

    Les amyloses appartiennent au groupe des maladies conformationnelles des protéines. Les mécanismes de la fibrillogénèse sont de mieux en mieux compris grâce à l’utilisation de peptides capables de former des fibrilles mais également des microcristaux dont la structure est proche. Dans l’amylose AL les dépôts sont formés de chaînes légères (et exceptionnellement de chaînes lourdes) monoclonales d’immunoglobuline. La population B à l’origine de la production des chaînes légères est le plus souvent plasmocytaire dans le cadre d’une immunoglobuline monoclonale isolée ou d’un myélome de stade I n��évoluant pratiquement jamais vers un myélome de forte masse tumorale. Le traitement repose essentiellement sur les chimiothérapies visant à supprimer la production de la chaîne légère monoclonale. Nous présentons les résultats d’un essai clinique multicentrique définissant le meilleur traitement actuel de première ligne et les voies d’élaboration de modèles murins d’amylose AL ainsi que l’exploration de 2 voies originales d’immunothérapie. Nous proposons une hypothèse expliquant la non évolutivité des proliférations plasmocytaires associées aux amyloses AL.


  • Résumé

    Amyloidosis is a protein misfolding disorder in which soluble proteins aggregate as extracellular insoluble amyloid fibrils. The molecular mechanisms leading to fibrils formation begin to be understood with the use of fibril-forming proteins that form amyloid-like fibrils and microcrystals. In AL amyloidosis the fibrils are formed by the N-terminal fragment of a monoclonal immunoglobulin light chain (LC) comprising the variable region and a portion of the constant region. There are anecdotal reports of amyloidosis caused by the deposition of heavy-chain variable region fragments. AL amyloidosis is characterized by low or undetectable plasma cell proliferation, and transformation to overt myeloma occurs infrequently. Treatment is based on the suppression of the underlying plasma cell dyscrasia. We present the results of a phase 3 trial contributing to the definition of the optimal treatment, experiments to obtain a mouse model of AL amyloidosis and 2 original immunotherapy treatments. We propose an hypothesis to explain why there is no progression to overt multiple myeloma in AL amyloidosis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (118 f.)
  • Annexes : Bibliogr. 105-117 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Santé). Service Commun de la Documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : M2007310D
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.