Bilan et perspectives de la démocratie représentative

par Benoit Sadry

Thèse de doctorat en Droit public

Soutenue en 2007

à Limoges .


  • Résumé

    Abstention croissante, défiance envers l’élite politique, faiblesse de l’engagement militant, augmentation des manifestations protestataires, apparaissent, parmi d’autres, comme les signes d’une remise en cause de la démocratie représentative. Ces difficultés, principalement liées à la participation politique et à la représentation, sont-elles pour autant la traduction d’une apathie politique des citoyens et doivent-elles être envisagées comme la fin d’un modèle classique de gouvernement ?Pour répondre à cette interrogation, l’étude présente, dans un premier temps, un bilan mais envisage également, dans un second temps, des perspectives pour la démocratie représentative. La crise de la représentation se manifeste principalement par une contestation de l’élection et des représentants, mais elle prend corps également à travers l’interférence d’éléments nouveaux qui entraîne immanquablement des conséquences sur le modèle classique. De plus, le concept de citoyenneté connaît aussi une crise ; ce concept est à la fois dépassé dans sa stricte dimension politique tout comme dans ses manifestations. Cependant, malgré ces difficultés et l’accumulation de phénomènes qui semblent pourtant tendre à un dépassement du concept classique, la démocratie représentative apparaît toujours comme un système de gouvernement efficace. Toutefois, pour être consolidée, elle doit aboutir à une plus juste représentation, à une efficacité réelle de la part des élus dans leurs politiques, mais elle doit aussi garantir aux citoyens une meilleure participation à la vie politique.

  • Titre traduit

    Resultvand perspectives of the representative democracy


  • Résumé

    Increasing abstention, mistrust to the political élite, poor militancy, increase of protesting demonstration, appear, among many, as the signs of a calling into question of the representative democracy. Principally linked to the political participation and to the representation, are these difficulties the translation of a political apathy from the citizens or must they regarded as the end of a classical model of government ?To answer this interrogation, the research shows, in a first time, a result but views also, in a second time, some perspectives for the representative democracy. The representation crisis shows principally itself by an opposition of the election and an opposition of representatives, but she appears also through new facts’ intrusion which inevitably bring about some consequences under the classical model. Moreover, the concept of citizenship knows also a crisis; this concept is both overtaken in strict political dimension but also in his expressions. Nevertheless, despite the accumulation of difficulties which seem yet to exceed the classical concept, the representative democracy still appears like an efficient system of government. However, to be guaranteed, she must lead to a better representation, to a real efficiency from the elected members in their politics, but she must also guarantee to the citizens a better participation in the politic life.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (581 f.)
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. f. 535-570

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Droit-Sciences économiques). Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : UTLIMO2007/1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.