Approche fonctionnelle du contrôle de la locomotion humaine

par François Potdevin

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Yann Coello et de Pierre Moretto.

Soutenue en 2007

à Lille 3 .


  • Résumé

    Le travail de cette thèse a pour objectif de questionner le modèle symétrique de la locomotion chez le sujet sain adulte par une approche fonctionnelle et biomécanique. Le premier travail expérimental investit les différentes méthodes statistiques afin de mesurer quantitativement la taille de l'asymétrie lors de la marche. Les résultats montrent l'intérêt de la méthode de l'effect size pour dépasser les limites des outils traditionnels de mesure. Cette méthode apparaît sensible aux augmentations de l'asymétrie de marche chez des groupes normaux et hémiplégiques. De plus, elle permet de normaliser l'amplitude des différences bilatérales par la variabilité des données mesurées, facilitant ainsi l'interprétation de la grandeur de l'asymétrie. La seconde contribution personnelle a testé une classification inédite des membres inférieurs pour l'étude de l'asymétrie. Les résultats montrent deux types de profil asymétrique dans une logique de propulsion et de freinage. La première stratégie (70,8% de sujets) consiste à différencier la jambe la plus propulsive de la jambe la plus freinatrice. La seconde (25% des sujets) se caractérise par un membre inférieur qui réalise à la fois les actions de propulsion et de freinage les plus intenses. Les résultats cinétiques et cinématiques légitiment l'hypothèse de partage de fonctions entre les membres inférieurs. La dernière étude vise à démontrer l'aspect adaptatif de l'asymétrie de marche lors d'un protocole présentant des contraintes de nature propulsive et frénatrice. L'augmentation de l'asymétrie dans ces conditions perturbatrices montre son aspect stratégique dans le contrôle de la vitesse de déplacement et démontre son caractère fonctionnel

  • Titre traduit

    Control of human locomotion : a functionnal approach


  • Résumé

    This work aims to challenge the symmetry model of human locomotion control by biomechanic and functional analyses. The first study tested the effect size statistic for quantifying asymmetry in relation to traditional methods. Results showed that effect size method was beneficial because asymmetry was represented in standard deviation units allowing a more accurate description of it. Comparison between subjects having marked gait asymmetry (patients with hemiparesis) and subjects who appear to have a "normal" gait pattern showed the reliability of this method for dectecting increase of asymmetry size in gait. The second study was designed to assess the existence of a preferential lower limb for forward propulsion and braking. Results highlighyed two forms of asymmetry behaviour : 70. 8% of the participants displayed a different more propulsive limb from more braking limb, whereas 25% used the same leg as the more peopelling and the more braking one. Kinetic and kinematic analyses suggested a functional division of tasks between the two lower limbs. The last study aims to test the functional strategy of asymmetry by constraining subjects to keep the same velocity of displacement despite acceleration and braking perturbations. The increase in the asymmetry size showed that asymmetry is a real behavioral strategy for the velocity control of locomotion

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(194 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 168-194

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2007-42
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.