Vie et œuvre du peintre Jean-Joseph Weerts (1846-1927)

par Chantal Acheré-Lenoir

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de François Robichon.

Soutenue en 2007

à Lille 3 .


  • Résumé

    Le peintre J. J. Weerts est le fils aîné d'émigrés belges venus à Roubaix à la recherche d'un emploi dans l'industrie textile en plein essor. Très tôt, on reconnut ses dispositions pour le dessin, encouragées par son père, ancien élève de l'Académie d'Anvers. Il fit son apprentissage à l'école académique de Roubaix, puis à l'ENSBA de Paris chez Cabanel et expose au salon en 1867. Il est l'auteur d'une œuvre prolixe : portraits issus de la tradition académique, minuscules portraits expressifs, décors monumentaux peuplés de portraits de personnages célèbres, tableaux d'histoire religieuse, privilégiant cependant les épisodes de la Révolution Française, et se distingua dans des scènes de peinture militaire et patriotique par lesquelles il contribua à donner une image héroïque popularisée par les livres d'histoire avec La mort de Joseph Bara. Durant toute sa carrière de peintre de la Troisième République, il rencontra succès et gloire, intégrant le Conseil Supérieur des Beaux-Arts, recevant les insignes de commandeur de la Légion d'honneur. A Roubaix, il vouera une reconnaissance éternelle pour la bourse d'étude reçue au début de sa carrière. La fondation en 1924, du prix de peinture "Weerts" ainsi que la création de son musée qu'il inaugura de son vivant , constituent un témoignage de cette reconnaissance. Cette recherche propose de redécouvrir cet artiste prolifique, célébré et honoré en son temps, tombé depuis dans l'obscurité. Son œuvre pleine de science et de conscience s'ajoute au patrimoine régional et national et le classe dans l'histoire de l'Art parmi les meilleurs peintres de portraits et les grands peintres d'histoire de son époque.

  • Titre traduit

    The life and work of Jean-Joseph Weerts (1846-1927)


  • Résumé

    Painter J. J. Weerts was the eldest son of Belgian emigrants who had come to Roubaix looking for employment in the then booming textile industry. At a very early age, he surprised everyone with his gift for drawing, encouraged by his father, a former pupil of Antwerp Art Academy. He spent his formative years at the "Academic School" of Roubaix, later on at "Paris National High School of Fina Arts" with Cabanel, and took part in the Art Exhibition of 1867. He was the author of a rich and multifaceted work : portraits directly influenced by the Academic tradition, expressive, small-size portraits, monumental scenes displaying portraits of well-known characters, paintings inspired by religious history, but he gave even more attention to episodes of the French Revolution, giving prominence to scenes of military and patriotic history - like La Mort de Joseph Bara - whereby he contribued to promoting the image of heroes popularized in history books. Throughout his career as painter of the Third Republic he was equally successful and celebrated : he was appointed to the "High Council of Fine Arts" and was awarded France's Highest distinction, the Legion of Honour. He was to show infinite gratitude to Roubaix for the scholarship he had been granted there at the start of his career. The creation in 1924 of the "Weerts' prize for painters together with the foundation of his own museum, which he opened himself, bear witness to this gratitude. This research proposes to rediscover this prolific artist, celebrated and honoured in his time, fallen since into oblivion. His work, replete with science and conscience, is a welcome addition to the regional and national heritage and places him, in art history, among the best portrait painters and major history painters of his time.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1000 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 700-727. Notes bibliographiques. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2007-20-1
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2007-20-2
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2007-20-3
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 873-1
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 873-2
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 873-3

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/3977
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.