Evaluations physico-chimiques et biologiques de polyéthylène téréphthalate (PET) après traitement de surface par irradiations LASER en vue d'applications biomédicales

par Grégoire Mayer

Thèse de doctorat en Odontologie

Sous la direction de Hartmut F. Hildebrand.

Soutenue en 2007

à Lille 2 .


  • Résumé

    Les progrès remarquables réalisés dans le domaine des biomatériaux ont permis de proposer aux patients de remplacer certains organes déficients. Malheureusement, utilisés à l'état originel, certains matériaux ne répondent pas parfaitement aux exigences qui leurs sont imposées ; c'est le cas notamment des prothèses vasculaires en polyéthylène téréphthalate (PET) qui sont aujourd'hui couramment employées, mais qui peuvent encore être à l'origine de troubles importants pour le patient lorsqu'elles remplacent des vaisseaux de faible diamètre. Il est cependant désormais possible de faire progresser certaines propriétés de ces dispositifs grâce à diverses méthodes de fonctionnalisation de surface. C'est ce que nous avons voulu réaliser dans notre étude, en utilisant différentes sources de LASERS afin d'irradier des échantillons de PET sous forme de film dans le but d'étudier les modifications physico-chimiques et biologiques induites à la surface du matériau. Dans un premier temps, nous avons testé différents types de PET afin de sélectionner le matériau le plus apte à simuler le comportement d'une prothèse vasculaire, ce qui n'avait jamais été réalisé. Les résultats sont explicites, et démontrent l'intérêt de choisir minutieusement tout matériau avant de réaliser toutes recherches approfondies. Notre travail a permis de retenir le Melinex® (DuPont Teijin FilmsTM). La deuxième partie du travail nous a permis de tester différentes sources LASER afin de sélectionner la plus performante vis-à-vis de l'amélioration du comportement cellulaire. Sans hésitation, le LASER excimère à 248 nm de longueur d'onde s'est révélé le plus performant en permettant d'améliorer les prolifération, vitalité et adhésion cellulaires sans modifier la morphologie des cellules. Ces bons résultats sont à attribuer aux modifications de rugosité, de tension de surface et de chimie de surface du matériau irradié. Ces travaux nous donnent l'espoir de pouvoir transformer le PET de simple matériau implantable en un véritable biomatériau dans le sens le plus noble du terme.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (147 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 139-147

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. BU Santé - Learning center.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50.379-2007-49-C
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.