L' improbable théâtre de Raymond Roussel : étude de l'adaptation théâtrale d'Impressions d'Afrique

par Michihiro Nagata

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Patrick Besnier.

Soutenue en 2007

à Le Mans , en partenariat avec Université du Maine. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    L'objectif de notre étude consiste à élucider les enjeux de la dramaturgie de Raymond Roussel qui adapte son roman Impressions d'Afrique pour la scène. Contrairement aux préjugés selon lesquels l'auteur, amateur de théâtre, a cédé à la facilité afin d'assouvir son désir de gloire, nous tentons de montrer ici que cette dramatisation est le résultat d'une intention délibérée d'innovation théâtrale. Pour cela, nous avons d'abord comparé le roman original et la dactylographie découverte en 1989 de la version scénique, pour confronter ensuite celle-ci à la scéne représentée reconstruite à partir de chroniques théâtrales de l'époque. L'examen de l'ensemble du processus de la dramatisation met en lumière une tentative synthétisant deux préoccupations différentes, voire même contradictoires, qui caractérisent ces deux étapes: narrativité et spectacle. On aurait tort d'insister sur l'incompatibilité de ces deux dimensions dans la mesure où ce sont les techniques scénographiques, au raffinement limité, qui permettent d'expliquer certaines insuffisances de la représentation d'Impressions d'Afrique. Roussel impose, là, la mise en question de la limite de la représentation théâtrale même, en cherchant le moyen d'anéantir l'écart entre un « théâtre vu» et un « théâtre raconté».

  • Titre traduit

    The improbable theater of Raymond Roussel : a study of the theatrical adaptation of Impressions d'Afrique


  • Résumé

    This study tries to elucidate what is at stake, from a dramatical point of view, in the adaptation by Roussel of his own work, Impressions d'Afrique. Contrary to the prejudices according to which the author, an amateur of theater, allowed his craving for fame to lead him into less demanding creative work, our dissertation tries to show that Roussel's adaptation of his novel is the result of a deliberate attempt at theatrical innovation. To achieve this, we first compared the original novel with the typed manuscript of the scenic version discovered in 1989. We then compared this manuscript with the represented play, as reconstructed from theatrical reviews published at that time. A careful analysis of the overall dramatization process reveals an endeavor to synthesize two very different, if not contradictory, preoccupations characterizing those two phases : narrativity and spectacular visual effects. Emphasizing the incompatibility of those two dimensions would clearly be beside the point, insofar as the relative lack of sophistication of scenographic techniques at the time can be held responsible for some of the inadequacies of the representation of Impressions d'Afrique. Roussel, by endeavoring to overcome the discrepancy between a « theatre for the eyes » and « a narrated theatre », forces us to question the limits of theatrical representation itself.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (375 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 359-374

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Le Mans Université (Le Mans). Service commun de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2007LEMA3003
  • Bibliothèque : Le Mans Université (Le Mans). Service commun de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2007LEMA3003
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.