Les langues créoles et leur fonctionnement : étude comparative du kriol australien et du créole réunionnais

par Florence Dupré

Thèse de doctorat en Langue et littérature anglo-saxonnes. Linguistique comparée

Sous la direction de Jean-Philippe Watbled.

Soutenue en 2007

à La Réunion .


  • Résumé

    Notre étude est comparatiste. Les domaines étudiés sont : un parler aborigène d'Australie à base lexicale anglaise dit kriol et le créole réunionnais qui est un créole à base lexicale française. L'objet principal de la thèse est de comparer les dérives linguistiques observables entre chaque langue-source (ou base lexicale) et la langue de contact correspondante (le kriol et le créole réunionnais). Organisation de la thèse : examen des théories et analyses concernant ces parlers, plus généralement les pidgins et les créoles avec confrontation de certaines théories anglo-américaines avec la théorie de Robert Chaudenson ; proposition d'une description personnelle du kriol et du créole réunionnais dans les composantes suivantes (phonétique/phonologie, grammaire, lexique) ; présentation d'une série d'arguments en faveur de la théorie de Chaudenson, et plus précisément en faveur de la thèse suivante au sujet du kriol : malgré son nom, le kriol est à notre sens un pidgin et possède les principales caractéristiques de ce type de langue. En revanche, le créole réunionnais mérite totalement l'appellation traditionnelle de créole malgré les réserves de certains théoriciens.

  • Titre traduit

    How creole languages function : a comparative study between Australian aboriginal kriol and Reunion Island's "créole réunionnais"


  • Résumé

    Our study is a comparative one. The following languages were studied : an Australian English-based aboriginal language called kriol and a French-based creole from Reunion Island called « créole réunionnais ». The main aim of this thesis is to compare the linguistic differences betwween each source language (English/ French) and the contact language derived from them (kriol, « créole réunionnais »). The study is organised as follows : theories and analysis concerning those two languages and more widely pidgins and creoles were examined. We confronted some Anglo-American theories with the theory of Robert Chaudenson. We gave a personal description of kriol and « créole réunionnais » in the following fields : phonetics/phonology, grammar, lexicon. Several arguments in favour of Chaudenson's theory and in favour of the following thesis were given : in spite of its name, kriol is in fact a pidgin and not a creole. It shows the main linguistic features of this type of language. However, « créole réunionnais » completely deserves the usual name of creole in spite of the reserves of some theorists.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (436 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 411-421. Notes bibliographiqes. Index. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.