Modulation de l'inflammation dans le tissus adipeux : implication potentielle dans la neurodégénérescence induite chimiquement

par Ravanan Palaniyandi

Thèse de doctorat en Biochimie. Biologie moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Christian Lefebvre d'Hellencourt.

Soutenue en 2007

à La Réunion .


  • Résumé

    L'obésité est un facteur important de risque pour de nombreuses pathologies dont le syndrome de résistance à l'insuline. Le tissu adipeux blanc (TAB) est considéré comme un organe endocrine produisant des adipokines. Le but de ce travail a été d'étudier l'effet d'un neurotoxique, le triméthylétain (TMT), et d'une molécule anti-inflammatoire, le Palmitoylethanolamide (PEA), sur l'inflammation produite par le TAB. Le TMT induit une production de cytokines pro-inflammatoires dans le TAB in vitro et in vivo, démontrant que des types cellulaires du TAB sont capables de répondre à ce composé. De plus, en association avec une concentration sérique élevée de TNFa, la lésion hippocampale ainsi que l'activation des astrocytes et des microglies ont été plus importantes chez des souris agouti que chez les souris contrôles, après traitement au TMT. L'effet du PEA a également été étudié et cette molécule inhibe la sécrétion de TNFa après induction par du lipopolysacharide in vitro et in vivo, suggérant que le PEA pourrait être étudié pour des applications thérapeutiques anti inflammatoire dans les pathologies associées à l'obésité.

  • Titre traduit

    Modulation of inflammation in fat tissue : potential involvement in chemically induced neurodegeneration


  • Résumé

    Obesity is a significant risk factor for several diseases including the insulin resistance syndrome. White fat tissue (WAT) is considered as an endocrine organ with the capacity to produce adipokines. The aim of this work was to study the effects of a neurotoxic agent on WAT’s inflammation and to investigate the effect of an anti-inflammatory drug on WAT. We used, Trimethyltin (TMT), a neurotoxin known to induce an inflammatory response in the CNS and Palmitoylethanolamide (PEA), an anti-inflammatory drug. TMT induced the production of pro-inflammatory cytokines in WAT both in vitro and in vivo, demonstrating that cell types from the WAT are capable of responding to a neurotoxin. In addition, associated with TNF- level increase in the serum, the severity of hippocampal damage and activation of glial cells were more pronounced in agouti than in control mice. We also tested the effect of PEA on adipocytes and the results showed that this molecule inhibits TNF- secretion induced by Lipopolysaccharide both in vitro and in vivo, suggesting that PEA could be explored for therapeutic purposes as an anti-inflammatory drug for obesity associated diseases.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (IX-179 f.)
  • Annexes : Bibliographie f. 151-179

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.