Conception coopérative d'ontologies pré-consensuelles : application au domaine de l'urbanisme

par Abdel Kader Keita

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Robert Laurini et de Catherine Roussey.

Soutenue en 2007

à Villeurbanne, INSA .


  • Résumé

    Une ontologie possède deux définitions différentes suivant le domaine auquel on s’intéresse, en l’occurrence la philosophie ou l’informatique : -Du point de vue philosophique, une ontologie se définit comme la science de ce qui existe. - Du point de vue informatique et plus particulièrement ingénierie des connaissances, la définition la plus communément admise est celle de Studer [STUD98] : "Une ontologie est une spécification formelle, explicite d’une conceptualisation partagée". La majorité des travaux et des outils existants concernent la création des ontologies, une fois le consensus réalisé (que nous intitulons ontologies post-consensuelles). Ainsi, une des étapes clés (importantes) dans le processus de développement d’une ontologie est le consensus entre les différents acteurs. Mais le problème principal est comment atteindre le consensus ? L’une des caractéristiques essentielles des ontologies est qu’elles fournissent des données consensuelles sur un domaine donné. De nos jours, les ontologies englobent un ensemble si riche de la connaissance que leur compréhension (complète) dépasse celle de n'importe quel développeur ou concepteur seul ou même d'une petite équipe de concepteurs. Le développement d'une ontologie à grande échelle doit être le fruit d’un effort commun de plusieurs experts de domaine et concepteurs de logiciels. Ainsi l'approche collaborative pour le développement d'ontologie est la mieux adaptée pour cette tâche par rapport aux autres approches non collaboratives, vues les caractéristiques mêmes d’une ontologie. Cependant la plupart des méthodes et méthodologies ne proposent pas de directives pour atteindre le consensus quand les ontologies sont construites de manière collaborative. La construction des ontologies dans un environnement collaboratif a été et demeure un sujet de recherche continu et ouvert. Il existe un certain nombre d'outils pour le développement collaboratif d'ontologies. Mais aucun n’offre un support complet et adaptable pour toutes les exigences du développement collaboratif. L’analyse des outils et environnements existants (pour le développement collaboratif des ontologies) ne vérifie pas seulement le fait que le développement collaboratif est la nature inhérente de la conception d’ontologie, mais indique aussi que le développement collaboratif d’ontologie n’est bien soutenu par aucun des outils ou environnements existants. Ceci présente un nouveau challenge pour trouver des outils mieux adaptés pour le développement collaboratif d'ontologie. L’inexistence (en notre connaissance) d’ontologie pour l’urbanisme et l’aménagement du territoire, ainsi que la complexité et la dimension du domaine de l’urbanisme ajoute à ce challenge un intérêt particulier.


  • Résumé

    An ontology has two different definitions according to the field of interest, in fact philosophy or computer science: From the philosophical point of view, an ontology is defined as being the science of what exists. From the point of view of computer science and more particularly, knowledge engineering, the definition most commonly accepted is that of (Studer, 1998) : "an ontology is an explicit formal specification of a shared conceptualization of a field ". The majority of works and the existing tools relate to the creation of ontologies, once the consensus is carried out (which we entitle as post-consensual ontologies). Thus, one of the key stages in the process of developing an ontology is the consensus between the various actors. But the principal problem is how to reach this consensus. One of the essential characteristics of ontologies is that they provide consensual data on a given field. Nowadays, ontologies include a so rich set of knowledge that their full comprehension exceeds that of any single developer or creator or even that of a small team of creators. The development of an ontology on a large scale must be the result of a joint effort from several experts in various fields and software developers. So the collaborative approach for the development of ontology is best adapted for this task compared to the other non collaborative approaches, because of the characteristics, themselves, of an ontology. However the majority of the methods and methodologies do not propose recommendations to reach the consensus when ontologies are built with a collaborative way. The construction of ontologies with a collaborative environment was and remains a continuous and open subject of research. There exists a certain number of tools for the collaborative development of ontologies. But none offers a complete and adaptable support for all the requirements of the collaborative development. The analysis of the existing tools and groupware products (for the collaborative development of ontologies) does not check only the fact that the collaborative development is the inherent nature of the design of ontology, but also states that the collaborative development of ontology is well supported by none of the existing tools or environments. This presents a new challenge to find tools better adapted for the collaborative development of ontology. The inexistence (as we know) of ontology for urban planning and regional planning, as well as the complexity and the dimension of the domain of urban planning add a particular interest to this challenge. Contributions In contrast of the majority of research works and existing tools which relate to the creation of ontologies once the consensus is carried out post-consensual ontologies), our research works, produced in the context of the European project TOWNTOLOGY, focus on the first phases of development of an ontology, when the consensus is not yet reached. This work tries to answer the question of reaching the consensus by proposing a methodology to create a pre-consensual ontology on the basis of the opinions of various actors. For example, we insist on the need for keeping various definitions for the same concept.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([205] p.)
  • Annexes : Bibliogr. , 11 p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C.83(3553)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.