Champignons Mycotoxinogènes et Ochratoxine A (OTA) et Aflatoxine B1 (AFB1) dans les vignobles libanais : Occurrence et Origine

par André El Khoury

Thèse de doctorat en Génie des procédés et de l'environnement

Sous la direction de Ahmed Lebrihi et de Toufic Rizk.

Soutenue en 2007

à Toulouse, INPT en cotutelle avec l'Université Saint-Joseph (Beyrouth) .


  • Résumé

    The study of the dynamics of the total and mycotoxigenic (OTA and AFB1) fungal populations and of the contents of these two mycotoxins in grapes of the Lebanese vineyards allowed us to determine the causal agent responsible for this contamination. The species Aspergillus carbonarius shows to be responsible for the production for the OTA and the species Aspergillus flavus and Aspergillus parasiticus were responsible for the production for the AFB1. And, since the contamination in AFB1 seems to be more serious, a study relating to the influence of the temperature and the water activity (Aw) on the growth of the aflatoxinogenic fungi and their toxigenesis was carried in order of better understanding of the impact of these two important factors. A molecular characterization of the aflatoxinogenic fungi through the PCR-RFLP targeting the intergenic spacer (IGS) using the restriction enzyme Bgl II, make possible the differentiation between the two major producing species of this mycotoxin (Aspergillus flavus and Aspergillus parasiticus) without using long and fastidious morphological techniques. This returns within the framework to save the time and the cost of analysis and opens the door on the possibility of the molecular analysis which proves to be a very precise, very fast technique and much less expensive.

  • Titre traduit

    Mycotoxigenic fungi and ochratoxin a (OTA) and aflatoxin B1 (AFB1) in lebanese vineyards : occurrence and origin


  • Résumé

    L'étude de la dynamique des populations fongiques totales et mycotoxinogènes (OTA et AFB1) et du contenu de ces deux mycotoxines dans de raisins des vignobles libanais nous a permis de déterminer en premier lieu l'agent causal responsable de cette contamination. Il s'agit de l'espèce Aspergillus carbonarius responsable de la production de l'OTA et de l'espèce Aspergillus flavus responsable de la production de l'AFB1. Et, puisque la contamination en AFB1 semble être plus sérieuse, une étude portant sur l'influence de la température et de l'activité de l'eau (Aw) sur la croissance des champignons aflatoxinogènes et sur leur toxigénèse a été réalisée dans le but de mieux comprendre l'impact de ces deux facteurs importants. Une caractérisation moléculaire des champignons aflatoxinogènes grâce à la PCRRFLP ciblant l'espaceur inter génique (IGS) en utilisant l'enzyme de restriction Bgl II, nous a permis de différencier entre les espèces productrices de cette mycotoxine (Aspergillus flavus et Aspergillus parasiticus) sans toutefois passé par les techniques morphologiques longues et fastidieuses. Ceci rentre dans le cadre d'économiser le temps et le coût d'analyse et ouvre la porte sur la possibilité d'analyse par voie moléculaire qui s'avère une technique très précise, très rapide et beaucoup moins coûteuse

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (200 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.176-197

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure agronomique. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2007INPT008A
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.