Étude expérimentale et modélisation des écoulements liquide-liquide en conduite horizontale

par Christophe Conan

Thèse de doctorat en Génie des procédés et de l'environnement

Sous la direction de Olivier Masbernat et de Alain Liné.

Soutenue en 2007

à Toulouse, INPT .


  • Résumé

    Dans ce travail, une étude expérimentale des écoulements liquide-liquide en régime dispersé-stratifié est présentée. La formation d'une émulsion concentrée, issue de la décantation de gouttes dans la partie supérieure de la conduite, peut mener à une augmentation brusque de la perte de charge. Une analyse locale de l'hydrodynamique, réalisée par PIV, nous engage à envisager une modélisation à "deux fluides" : le facteur de frottement pariétal de la couche continue vérifie la loi de Blasius et le facteur de frottement interfacial est inversement proportionnel à un nombre de Reynolds basé sur la vitesse relative entre les deux couches. Ce comportement est en accord avec le processus d'atténuation de la turbulence observé dans la zone de transition et qui peut être interprété par une augmentation importante de la viscosité effective du milieu diphasique. Un comportement rhéo-fluidifiant du mélange diphasique est aussi observé lorsque la concentration en phase dispersée dépasse 0. 5

  • Titre traduit

    Experimental study and modeling of liquid-liquid flows in horizontal pipes


  • Résumé

    In this work, liquid-liquid dispersed-stratified pipe flows have been experimentally investigated. The heavy aqueous phase flows in the lower part of the duct, entraining a concentrated dispersed layer of organic drops in the upper pipe section. The aqueous phase mean and fluctuating flow field in both layers have been characterized by Particle Image Velocimetry. The turbulence field in the aqueous phase follows classical trends of wall turbulence in pipe flows. The non-newtonian rheology of the dispersed layer has been identified. Closure laws for the wall stress of the aqueous and dispersed layers as well as for the interfacial stress have been derived and discussed. The wall friction in the aqueous phase follows Blasius'law, whereas the interfacial friction is inversely proportional to the Reynolds number based on the average slip velocity. Overall, the pressure gradient is nearly proportional to the mixture velocity, even at low concentration of the dispersed phase

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (251 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Ecole nationale supérieure d'ingénieurs en arts chimiques et technologiques. Service de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TG 2007 CON
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.