Nakahara Chûya (1907-1937) et les cercles poétiques des années trente : Eléments pour une histoire de la création poétique dans le Japon de l'avant-guerre

par Hatsuho Kawamura

Thèse de doctorat en Poésie moderne japonaise

Sous la direction de Jean-Jacques Origas et de Emmanuel Lozerand.

Soutenue en 2007

à Paris, INALCO .

  • Titre traduit

    Nakahara Chûya (1907-1937) and the poetry societies in the 1930's : Elements for a history of poetical creation in prewar Japan


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette thèse a deux objectifs: une étude sur le poète et traducteur Nakahara Chûya (1907-1937) et une autre sur les cercles poétiques des années 1930 au Japon. Ces deux études constituent les éléments indispensables pour l'appréhension de l'histoire de la poésie moderne. Un nombre important de pages est accordé à la traduction française des textes du poète et à leur commentaire afin de mettre en lumière la quintessence de sa poésie. Pour y parvenir, trois méthodes sont appliquées: la première est une approche biographique, la deuxième se base sur la littérature comparée, et la troisième fait appel à l'autres discipline (psychologie, linguistique. . . ). Dans la première partie est décrit l'éveil de Nakahara dans le monde poétique aux contacts de multiples poètes, représentant différentes formes poétiques asiatiques et occidentales. Les symbolistes français du XIXe siècle ont constitué une influence primordiale. Le parcours singulier de Nakahara est tracé étape par étape. Il noue des relations avec les personnalités du monde littéraire et artistique comme Kobayashi Hideo. La deuxième partie est consacrée aux cercles poétiques qui émettent leur revue, auxquels Nakahara a contribué. La troisième partie retrace la vie courte et intense de Nakahara vers son épanouissement. Miné par la solitude et la neurasténie il cherche un soutien moral dans le catholicisme. Sa création inextricablement mêlée à des crises d'aliénation donne naissance à un sonnet hors du commun, "Le Chant des grenouilles". L'ensemble des recherches aboutit à apprécier à leur juste valeur les oeuvres de Nakahara et sa traduction intégrale des poésies rimbaldiennes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (698 f.-[20] f. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 639-690. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.626
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.627
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH.628
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.