Formation des groupes d'intérêt de la fin du communisme à l'intégration à l'UE : le cas des associations agricoles tchèques (1989-2004)

par Iglika Yakova

Thèse de doctorat en Science politique. Europe

Sous la direction de Georges Mink.

Soutenue en 2007

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Formation des groupes d’intérêt de la fin du communisme à l’intégration à l’UELe cas des associations agricoles tchèques (1989-2004) L’agriculture constitue l’un des sujets les plus sensibles de l’adhésion à l’Union européenne. A travers le prisme des groupes d’intérêts agricoles, les phénomènes de « transition agricole » et d’« élargissement agricole » révèlent la façon dont les acteurs professionnels, médiateurs au sein d’une communaute�� de politique agricole, partagent une identité et des intérêts communs, recombinent les ressources du passé et les ressources du facteur européen. Ce travail de recherche peut être considéré comme une contribution à l’analyse du phénomène agricole en Europe et à l’élaboration d’une réflexion sur les intérêts professionnels organisés pendant l’adhésion à l’Union européenne. A travers le cas tchèque, cette analyse permet aussi de s’intéresser à la contribution des groupes d’intérêt à la gouvernance européenne et de remettre en question leur processus d’européanisation. L’analyse des changements intervenus lors de la transformation systémique en République tchèque révèle la participation progressive des groupes d’intérêt à la gouvernance européenne. L’accès à l’Union européenne confère plus de ressources ou fragilise les acteurs. Les groupes d’intérêts agricoles tchèques sont par conséquent formés sous les influences des héritages du passé et des pressions européennes. Cependant leurs stratégies restent principalement d’une dimension locale et nationale. Tout en utilisant les opportunités européennes en tant que ressources, ils consolident leur position et s’assurent un accès à l’arène nationale.

  • Titre traduit

    Formation of interest groups from the end of communism untill integration to the EU : the case of Czech agricultural associations


  • Résumé

    Agriculture is one of the most sensitive issues for accession to the European Union. The analysis of ‘agricultural transition’ and ‘agricultural enlargement’ through agricultural interest groups reveals how professional actors and mediators in the agricultural policy community share a common identity and interests, and how they combine legacy resources and European resources. Through the Czech case, this analysis contributes to research on interest groups in European governance and questions their process of Europeanization. In the case of the Czech Republic the analysis of post communist system change reveals a progressive participation in the EU level of governance. Thus, reference to the EU allows actors to have more resources while others actors become fragile. Czech agricultural interest groups are created under the influence of legacy of the past, on the one hand and under influence of the EU, on the other. Their action is however still restricted to national or local strategies and interests. They use European opportunities as resources in order to gain power and to have better access to the national arena.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (445 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 347-393. Sitographie p. 395-400

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.