Du rôle de la caste en politique : la représentation des Other Backward Classes sur la scène politique de l'Etat du Bihar, 1952-2005

par Cyril Robin

Thèse de doctorat en Science politique. Asie

Sous la direction de Christophe Jaffrelot.

Soutenue en 2007

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    En Inde, principalement à partir des premières élections tenues au suffrage universel en 1951, la suprématie des hautes castes sur le parti dominant, le parti du Congrès, a largement contribué au maintien en marge du processus de décision des élus issus d’autres groupes et catégories de la société indienne. L’objectif de cette étude est alors de décrire et d’analyser les ressorts de la représentation politique aussi bien symbolique, descriptive que substantive des élus appartenant à la catégorie des Other Backward Classes (« autres classes défavorisées », OBC), catégorie située entre les deux pôles de l’espace social indien : la catégorie des Scheduled Castes (« castes répertoriées », ex intouchables, SC) et la catégorie des hautes castes qui peut être définie par son exclusion des bénéfices de la politique compensatoire. L’examen des élections régionales qui se sont tenues entre 1952 et 2005 à l’Assemblée législative du Bihar permet de suivre l’évolution des rapports de force entre les différents groupes d’élus et de s’interroger sur le lien entre représentation et démocratisation. Une première fois après les élections de 1967, puis une deuxième fois en 1977, des membres de la catégorie OBC vont être élus au poste de chef du gouvernement du Bihar. Toutefois, ce n’est qu’après les élections de 1990 qu’un changement plus radical se produit avec, pour la première fois dans un Etat du nord de l’Inde, un nombre d’élus de hautes castes inférieur à celui des élus OBC. Depuis, la scène politique du Bihar est largement dominée par les OBC dont la présence au pouvoir a révélé des intérêts divergents croissants.

  • Titre traduit

    Caste in politics : the representation of the Other Backward Classes in Bihar politics, 1952-2005


  • Résumé

    In India, mainly from the first general elections held in 1951 by universal suffrage, the domination of upper castes over the main political party, the Indian National Congress, largely contributed to the marginalization from the decision making process of MLAs belonging to other sections of the Indian society. The objective of this study is therefore to describe and analyse the motivations - symbolic, descriptive as well as substantive - of elected members belonging to Other Backward Classes (OBC). The OBC category is placed between the two extremities in Indian society, namely the Scheduled Castes (SC), earlier treated as untouchable, and the upper castes who were not entitled to the advantages of compensatory politics. A study of the elections to the Bihar Legislative Assembly held between 1952 and 2005 allows us to follow the changes in the balance of power between elected representatives belonging to different castes and question the relationship between representation and the spread of democracy. For the first time after the 1967 elections and for the second time in 1977, OBC members were elected Chief Ministers of Bihar. However, it was only after the 1990 elections that a more radical change took place when, for the first time, there were fewer elected representatives from the upper castes than from the OBC in a North Indian state. Since then, politics Bihar has been mainly dominated by OBCs whose presence at the helm of affairs has increasingly brought to light their divergent interests.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (331 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 297-309. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.