Du Parti-Etat à l'Etat des partis : nature et fonctions des partis politiques postcommunistes en Roumanie

par Alexandra Gabriela Ionescu

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Dominique Colas.

Soutenue en 2007

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    La thèse interroge les modes et les formes sur les lesquelles le pluralisme politique fut institué et émergea en Roumanie après l’effondrement du communisme. Pour ce faire, elle examine d’abord le type de Parti-Etat produit durant le régime communiste roumain, en l’approchant sous le rapport de la construction institutionnelle et organisationnelle et sous l’angle des défis gouvernementaux que cette entreprise d’adéquation au projet léniniste a du affronter. L’effondrement du communisme roumain dont les agents ont revendiqué un caractère révolutionnaire, est ensuite analysé comme discours sur le changement politique, comme manière de penser la séparation du communisme et comme démarche juridico-politique de continuité et de rupture par rapport au Parti-Etat. Finalement, le postcommunisme roumain est envisagé comme processus de démocratisation, comme bricolage d’un ordre politique renouvelé à travers la reformulation chancelante des principes et des ressorts du corps politique (e. G. Le pluralisme), ainsi qu’à travers l’émergence d’acteurs politiques nouveaux (les partis) et des pratiques de représentation et de gouvernement sans précédent. Le postcommunisme roumain est dès lors considéré à travers la tension entre l’expérience postcommuniste de gouvernement d’une société échappant aux dispositifs de contrôle de l’ancien Parti-Etat et la configuration d’un projet politique à vocation démocratique censé pourvoir de sens et de légitimité les acteurs, les institutions et les pratiques politiques roumaines.

  • Titre traduit

    From the Party-state to the State of the parties : nature and functions of Romanien political parties


  • Résumé

    The fall of Romanian communism opened the way to the emergence and institutionalizing of political pluralism. Aiming to understand and explain the significance and the role of this political process, the dissertation first explores the variety of party-state engendered by Romanian communism. The party-state is thereof considered as the outcome of several institutional, organizational and governmental challenges faced by Romanian communists striving to implement the Leninist project. Secondly, as the agents of the fall of Romanian communism claimed to have accomplished a revolution, the dissertation probes the public discourse on political change produced by these agents, the way they conceived the political transformation, as well as the political and legal means they used in order to asses their authority. Finally, Romanian postcommunism is analyzed as a process of democratization. Which means that not only new political actors, the parties, emerged, but also, that those actors had to build themselves up as organizations and, moreover, they had to define themselves, through constitution making and legal creation, as legitimate agencies of political representation and governance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (475 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 451-475. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.